Une bonne dentition coûte… que coûte

Tous les dentistes confirment que la dentition des Algériens est fragile en raison de la mauvaise alimentation, de sucreries et du manque
d’hygiène buccale. «Les carries dévorent les dents dès le jeune âge. C’est un vrai problème de santé publique. Les parents doivent inculquer à leurs enfants l’habitude de se brosser les dents»,
affirme Mohamed Merabia, médecin généraliste. En outre, le praticien estime que l’opération de prévention contre les caries dentaires dans les écoles n’atteint pas son objectif.
«On constate aujourd’hui que des adolescents présentent une mauvaise dentition», ajoute-t-il. Et si beaucoup de citoyens négligent les soins dentaires, d’autres font des sacrifices avec des frais qui ne cessent d’augmenter. Extraire une dent ou faire des soins ne coûte pas moins de 2.000 DA. Un renchérissement qui décourage les citoyens d’aller consulter un dentiste. Amira, secrétaire d’administration, confie que les frais dentaires lui ont coûté plus de 15 millions de centimes. Elle avait besoin de placer un appareil pour aligner ses dents qui se chevauchent. Elle estime que malgré la cherté des frais des soins, le résultat est extraordinaire.
Selon elle, aujourd’hui, elle sourit à pleines dents. Mustapha, un banquier âgé de 36 ans, qui avait perdu la moitié des dents du palier supérieur, regrette amèrement d’avoir négligé les soins dentaires.
«Je suis fait placer un bridge mais il me gêne quand je parle. Je compte faire des implants pour régler ce problème qui me fait souffrir. Pour cela, il faut débourser au moins 60 millions», affirme-t-il.
Et si les hommes font souvent preuve de négligence en matière de soins dentaires, les femmes, par contre, sont aux petits soins. «La dentition reflète le personnage et son niveau de vie. Avoir une bonne dentition, c’est un grand avantage moral», explique Hayat, une pharmacienne. Cette dernière soutient que rien ne vaut une bonne et saine dentition. Elle explique qu’elle suit attentivement ses enfants pour qu’ils aient une dentition saine. Selon elle, perdre une dent, c’est perdre quelque chose d’inestimable.
«Une dent, c’est précieux,
ça ne se remplace pas. Même avec une dent conçue de la matière la plus noble», estime la pharmacienne qui avoue que la jeune génération, surtout les filles, porte de plus en plus un grand intérêt à leur dentition au point où l’emplacement de la bague en métal pour l’alignement des dents est devenu une mode chez nos adolescents. «La nouvelle génération tient coûte que coûte à avoir une bonne dentition»,
a-t-elle ajouté.
M. Benkeddada