10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe : Coup d’accélérateur à la coopération bilatérale

La 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération économique, commerciale, scientifique et technique s’est tenue, ce mercredi à Alger sous la co-présidencedu ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, et du ministre de l’Agriculture de la Fédération de Russie, Dmitri Patrushev.

Les deux parties ont discuté de la coopération bilatérale ainsi que les voies et moyens à même de la  consolider. Les deux pays  ont exprimé leur détermination  à  développer le partenariat économique bilatéral  et le hisser au niveau des relations historiques, politiques et stratégiques qui  unissent l’Algérie et la Russie. Dans son intervention, Mohamed Abdelhafid  Henni a indiqué que le travail  commun mené par les deux parties  sera sans aucun  doute sanctionné par l’établissement d’un partenariat riche et diversifié. Il a affirmé que l’Algérie tient à  consolider davantage  le dialogue politique au service de partenariat bilatéral porteur de résultats concrets.
Le ministre a rappelé que la déclaration  portant sur un partenariat  stratégique signée en 2001 a pu  inscrire  la relation algéro-russe dans  une  dimension exceptionnelle  d’une importance majeure. Henni a exprimé la détermination de notre pays à  insuffler un nouvel élan aux relations économique algéro-russes et œuvrera en toute clarté à l’instauration de la confiance  qui a de tout temps marqué les relations entre les deux pays.
Pour le ministre, le moment est à l’intensification  des projets de coopération et créer  une nouvelle dynamique pour élargir les perspectives de coopération bilatérale de manière a contribuer au renforcement des opportunités d’investissement, la réalisation des projets de partenariat communs dans divers  secteurs prioritaires.
Henni a estimé  que la tenue de cette session témoigne de  la volonté des deux pays à continuer  d’aller de l’avant et à renforcer la démarche de  la  coopération et son élargissement à d’autres secteur, entre autres, l’agriculture, l’industrie, l’énergie et des  mines, ressources en eau, les transports, la pêche,  l’enseignement supérieur, le tourisme et la production pharmaceutique. Il s’est dit convaincu que l’état actuel des relations bilatérales permet cet élargissement, rappelant  que le  nouveau modus operandi adopté  par  notre pays vise la mise en place d’une  économie forte et solide,   créatrice de richesses et d’emploi ainsi qu’une économie ouverte sur le monde   qui  offre  les meilleures  opportunités d’investissement. Il a expliqué que le programme  accorde une place de choix à l’émergence des projets de  partenariat fructueux et faire atterrir  l’investissement direct étranger. Pour le ministre, la consécration d’un partenariat mutuellement bénéfique passe impérativement par un soutien  sans relâche aux investissements communs, le transfert technologique et du savoir-faire.
La 7e session du Conseil d’affaires dans les meilleurs délais
Ainsi, il a mis l’accent sur l’importance de plus de mesures en matière de de mobilité des opérateurs économiques. Sur ce, le ministre  a affiché son souhait d’organiser dans les meilleurs délais  la 7ème session du conseil d’affaires algéro-russe pour  dégager les voies et moyens   susceptibles de déceler les meilleures  opportunités  de coopération et d’investissement. Dans ce sillage, il a souligné les opportunités que recèlent le marché algérien et les possibilités de nouer des partenariats gagnant-gagnant entre les opérateurs économiques des deux pays.
Mohamed Abdelhafid  Henni a fait savoir que la politique  agricole algérienne a  pour objectif la souveraineté  alimentaire et s’orienter  vers l’exportation. Il dit que  notre pays est prêt à  donner plus de tonus à  la coopération dans divers  domaine, entre autres  les céréales,  la semence,  la santé animale. Le ministre a indiqué que le montage de projets de partenariat  suppose l’établissement des coopération directe entre les organisations professionnelles. La démarche  constitue un principe essentiel et primordial  pour traduire  sur le terrain ces  projets.
Elargir la coopération à d’autres secteurs
A l’occasion de la tenue, hier, à Alger, de la 10eme session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération économique, commerciale, scientifique et technique, le ministre de l’Agriculture, Mohamed Abdelhafid  Henni  a exprimé la détermination du gouvernement à  consolider les relations entre les société des deux pays pour dénicher  les opportunités de travail dans les différents domaine d’intérêt commun. Le ministre a étalé, également les opportunité de coopération qui existent  dans le domaine du tourisme, le secteur de la culture, la production pharmaceutique et la recherche scientifique. Enfin, le ministre a soutenu que les différentes conventions signées entre les deux pays lors de cette rencontre  témoignent  de la volonté sincères  des deux pays de construire des relations de coopération globale, efficace et durable.   Selon le ministre ces conventions peuvent  servir de feuille de route pour l’avenir pour un nouvel élan à la coopération algéro-russe.
Dans une  déclaration à la presse,   Mohamed Abdelhafid  Henni a indiqué que le procès verbale a trace tous les secteurs de coopération discutées par les deux parties,  saluant la qualité du partenariat unissant  les deux parties.
La Commission mixte économique algéro-russe  s’était soldée par plusieurs recommandations multisectorielles portant sur le développement et le renforcement de la coopération bilatérale.  Il a été procédé à la signature du programme exécutif algéro-russe dans le domaine des sports pour les années 2022- 2024 .
La tenue de la 10ème session algéro-russe  est un exemple  de la volonté  sans bornes des deux pays a donner un nouveau look à leur relation bilatérale, à la fois varié et diversifié. Les intentions des  pays  d’élargir au delà du cadre politique et militaire  leurs relations bilatérales au domaine économique, scientifique, commerce et énergie ne sont plus  cachées,  donnant ainsi  un nouvel élan aux relations entre les deux pays.
Amokrane Hamiche
Le ministre russe de l’Agriculture : « L’Algérie est un partenaire important »
Le ministre de l’Agriculture de la Fédération de Russie, Dmitri Patrushev a  soutenu que l’Algérie est un partenaire important pour la Russie. « Notre présence ici témoigne que  nos relations sont solides et prometteuses. La coopération entre les deux pays est basée  sur le respect mutuel et confiance », lance-t-il. Il relevé que le  volume des  échanges commerciaux  a atteint près de 3 milliards de dollars en 2021″. Il a mis l’accent sur l’importance d’intensifier ces échanges. Le ministre russe a fait part d’un grand intérêt exprimé par nombre d’entreprises de son pays  pour le marché algérien et ses potentialités. ll a dans ce sens assuré de la volonté de son pays à œuvrer pour le renforcement des relations bilatérales dans les domaines économique et commerciaux
A.H.