26e Journée de l’énergie : Une série de recommandations pour réussir la transition

Les travaux de la 26e Journée de l’énergie ont été sanctionnés par une série de propositions et de recommandations, permettant, selon les participants, de réussir la transition énergétique en Algérie.

A l’issue des travaux de cette journée qui coïncide avec la célébration, cette année, du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, les  experts et universitaires du secteur énergétique participants ont préconisé de tirer profit des partenariats avec les étrangers à travers un transfert  technologique permettant de former des chercheurs dans les domaines des  nouvelles technologies énergétiques. Il a été, également, proposé d’exiger des partenaires étrangers d’installer des capacités de production d’énergies renouvelables équivalentes aux volumes d’énergies fossiles qui leur sont fournies, dans le cadre des accords commerciaux.
L’élaboration d’une stratégie énergétique sur le long terme a été, en outre, évoquée par les intervenants, estimant qu’il ne fallait plus investir dans les centrales thermiques vu que le prix du kilowattheure solaire est, à présent, inférieur à celui de la production de l’énergie à  partir du fossile.
Toujours au sujet des centrales électriques, il a été appelé à une rationalisation de la consommation d’électricité de ces installations en économisant du gaz, d’autant plus que la production d’électricité est supérieure à la consommation locale.
Les recommandations ont également porté sur la nécessité de l’utilisation d’une partie des dividendes des exportations des hydrocarbures pour financer la transition énergétique afin de préserver les énergies fossiles pour les générations futures. Les participants ont, par ailleurs, insisté sur la nécessité de préserver les compétences nationales en luttant contre la fuite des cerveaux et de s’inscrire dans l’obligation de la neutralité carbone, stipulée dans les différents accords climatiques ratifiés par l’Algérie.
Placée sous le thème «60e anniversaire de l’indépendance : pour une transition énergétique avec l’hydrogène vert», l’ouverture de cette Journée d’étude s’est déroulée en présence du ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Benattou Ziane, du ministre de l’Energie et  des Mines, Mohamed Arkab, du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, et du ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar.
Plusieurs conférences ont été animées durant cette journée, portant sur des thématiques en relation avec la transition énergétique comme le programme national de maîtrise de l’énergie, l’hydrogène, le potentiel géothermique national et la contribution du patrimoine forestier dans cette transition.