2e jour de l’examen du BEM : Des épreuves à la portée des candidats

Au deuxième jour des examens du brevet d’enseignement moyen (BEM), les candidats, affichent leur satisfaction, estimant que les épreuves étaient abordables. Mais certains sont sortis avec des grincements de dents.

Quatre sujets étaient au menu ce mardi. La matinée a été consacrée aux mathématiques et à la langue anglaise. Un choix qui aurait été bien étudié par les examinateurs qui estiment que l’épreuve a débuté par le sujet des maths car le candidat a la fraîcheur physique et morale pour affronter l’épreuve qui exige de la concentration. Le deuxième a été consacré à la langue anglaise.
Devant le centre d’examens Mohamed Bouslimani à Blida, les parents, en majorité  des femmes, font le pied de grue, devant les portails des établissements. Le sujet des maths était au centre de leurs discussions. «Sur le plan de la scolarité, cette année a été meilleure par apport aux deux dernières années où les élèves ont été contraints d’arrêter leur scolarisation pendant plusieurs semaines. Cette perturbation a laissé des séquelles dont souffrent les élèves qui avaient perdu le rythme régulier de la scolarisation», explique un parent d’élève avant d’accueillir sa fille sortie du centre d’examen toute souriante.
L’après-midi a été consacrée à l’histoire et géographie. Des épreuves qui, selon certains parents, étaient abordables, surtout aux candidats ayant suivi régulièrement le programme scolaire de l’année. Pour d’autres, dont les enfants ont eu une faible moyenne durant l’année, le passage pour le lycée serait hypothéqué.
L’effet marquant cette année, plusieurs associations ont ouvert les mosquées et les sièges de leurs associations pour assurer des séances de révision aux candidats du BEM et du baccalauréat. Des psychologues étaient également mobilisés pour décrisper certains candidats susceptibles de contracter un blocage moral devant les épreuves.
M. Benkeddada