2e session de formation sur la communication institutionnelle à Tamanrasset : Assurer une communication fluide entre les institutions et les individus

Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, a donné le coup d’envoi de la deuxième session de formation, dans le cadre de sa visite de travail de deux jours dans la wilaya de Tamanrasset.
Les participants à cette 2e session de formation sur la communication institutionnelle ont mis l’accent sur l’importance de la communication institutionnelle entre les individus et institutions qui assure une « communication fluide entre les deux parties ».
« La communication institutionnelle revêt une importance primordiale entre individu et institution et assure une communication permanente et fluide entre les deux parties », ont affirmé les intervenants, des chercheurs,  universitaires et les gens de la presse lors de la première séance de cette session de formation, ouverte ce jeudi à l’université Hadj Moussa Akhamoukh par le ministre de la Communication Mohamed Bouslimani, en présence des autorités locales.
Dans sa communication intitulée « L’information institutionnelle concepts et significations », l’universitaire de Tamanrasset, El-Ghali Belbed, a indiqué que « l’information institutionnelle doit être fondée sur la planification », avant de mettre l’accent sur « l’importance de définir ses concepts ».
« L’information institutionnelle est une sorte de mécanisme opérationnel au travers duquel l’Etat trouve une relation humaine par le biais de divers intermédiaires pour atteindre les objectifs escomptés afin de développer  positivement des relations entre les institutions et les individus », a indiqué le conférencier. M. Belbed a, à ce titre, mis en exergue l’importance de la communication  dans ses volets interne et externe et leur rôle dans la mise en œuvre « d’une stratégie communicationnelle forte fondée sur la force de la persuasion et le choix du dialogue ».
De son côté, l’avocate Fatima Taleb, a souligné « l’important engagement des gens de la presse et des journalistes à l’éthique professionnelle et à ses règles pour atteindre les objectifs d’une communication institutionnelle au travers le respect des règlements législatifs pour garantir une production médiatique crédible ».
L’intervenante a, à ce titre, axé sur la nécessité de mettre sur pied des consortiums professionnels des journalistes et hommes de la presse pour en faire une force de suggestion dans la société.
  Ciblant les journalistes du secteur public et les responsables des cellules de communication des wilayas de Tamanrasset, Illizi, Djanet, In-Guezzam et In-Salah, cette session de formation a permis aux participants de passer en revue et de débattre, à la faveur des communications et exposés des universitaires, une série de questions inhérentes au thème. « L’information institutionnelle, concepts et significations », « déontologie et éthique de la profession dans le cadre de la communication  institutionnelle », « la mission de la presse locale dans la promotion des politiques générales » et « la communication dans l’espace publique et l’acte  communicationnel » ont été, entre autres thèmes, abordés par les participants dans le cadre de cette session qui s’insère dans le cadre du programme de formation du ministère de la Communication et la  concrétisation du plan d’action du gouvernement visant le développement de la communication institutionnelle.