64e anniversaire de la fondation de l’équipe du FLN : L’ambassadeur de la Révolution algérienne

A l’occasion du 64e anniversaire de la fondation de l’équipe du FLN, l’association Machaâl Echahid et le Forum d’El Moudjahid ont organisé, ce mercredi, une conférence sur le porte-étendard de la Révolution du 1er novembre 1954 à l’étranger.

Le président de la Fondation de l’équipe du FLN, Mohamed Maouche, a déclaré que l’équipe a joué un rôle prépondérant pour faire entendre la voie de la Révolution algérienne à l’étranger. «Nous étions des footballeurs professionnels, qui ont tout laissé pour rejoindre l’équipe fondée parle regretté Mohamed Boumezrag. La participation de l’équipe de l’UGMA au Festival mondial de la jeunesse socialiste à Moscou a été le point de départ pour lancer la création d’une équipe. Boumezrag a été chargé par Mohamed Allam de contacter en secret les joueurs évoluant en France. Au début, il a contactéles défunts Abdelaziz Bentifour et Mokhtar Aribi. Je l’ai rencontré à la sortie de la bouche de métro Saint-Michel. Il m’avait demandé de l’accompagner au café du Luxembourg avec Aribi. Une fois sur place, j’ai été informé sur l’initiative de bâtir une équipe de football sous l’égide du FLN», a-t-il relaté. Le 15 avril 1958, soit deux jours après sa création, la disparition de neuf joueurs professionnels avait faitla Une des journaux français, dont L’Equipe. «Nous avons représenté dignement la Révolution et donné une dimension internationale à notre cause. Après l’Indépendance, nous avons tous participé au développement de notre football, que ce soit au niveau des clubs, ou en qualité de détaché au niveau de l’Armée nationale populaire. Notre jeunesse doit s’imprégner de notre parcours de combattants pour notre pays par le biais du football», a-t-il ajouté.
Finaliste de la Coupe d’Europe avec le Stade de Reims, Maouche a souhaité un prompt rétablissement aux deux autres membres encore en vie de l’équipe du FLN, en l’occurrence Rachid Makhloufi et Dahmane Defnoun, actuellement très malades. Cette conférence-débat a été également rehaussée par la présence de l’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports et écrivain, Kamel Bouchama, qui a pris la parole pour rappeler l’impact de l’équipe du FLN sur le Mouvement national, qui s’appuyait sur des militants du mouvement sportif. «Des clubs ont été décimés pour avoir participé à la Révolution comme l’Escadron noir de Guelma et celui de Cherchell. Plusieurs martyrs étaient des athlètes, comme Larbi Ben M’hidi à Biskra, ou Didouche Mourad qui était basketteur au Rama. Cette équipe du FLN mérite toute la glorification. Ces joueurs ont tout sacrifié pour promouvoir la Révolution du 1erNovembre dans une tournée à travers plusieurs pays. Quand j’étais ministre de la Jeunesse et des Sports, j’avais demandé au président de la République de faire un décret pour nommer les joueurs de l’équipe FLN à la fonction la plus élevée du ministère. J’ai aussi été derrière leur attribution du titre de moudjahid», a-t-il fait savoir. Parmi les intervenants, il y avait Mohamed Ghafir, plus connu sous le nom de Moh Clichy. Membre de la Fédération FLN en France, il a souligné que le onze de l’équipe du FLN était surnommé le 11 de l’Indépendance. «Le regretté Mustapha Zitouni a été sollicité par la légende du Real de Madrid, Alfredo di Stefano. Ce dernier voulait le recruter pour jouer dans le plus grande équipe du monde. Mais Zitouni a répondu qu’il allait jouer dans la meilleure équipe du monde.» A signaler que le journal El Moudjahid a honoré à l’occasion Mohamed Maouche.
Adel K.