6e édition du Festival d’Auzia à Sour El Ghozlane : Le patrimoine, l’histoire et la civilisation à l’honneur

La ville historique d’Auzia, à Sour El Ghozlane, se prépare à accueillir un événement culturel national sous le thème «Auzia, littérature populaire, la résistance, fiabilité et continuité», du 3 au 5 juillet, avec la participation de 12 pays arabes et près de 24 wilayas. Dans sa 6e édition, ce rendez-vous culturel est devenu annuel et à dimension internationale. Selon le commissaire du festival d’Auzia, l’écrivain et poète Omar Boudjerda, président de l’association culturelle nationale «Auzia pour la recherche et les études historiques», cette manifestation s’inscrit dans le cadre du programme annuel de l’association, dont le contenu et les activités sont riches. Le but étant de célébrer le patrimoine et la ville de Sour El Ghozlane, l’histoire et la civilisation. «La région se doit d’être fière de son passé séculaire, en dynamisant le domaine de la culture et du patrimoine immatériel, en relançant et encourageant la recherche historique, tout en stimulant les initiatives, afin de découvrir de jeunes talents, créer un espace créatif, faire connaître l’ancienne muraille d’El Ghozlane et de la région», dit-il. Le même responsable confirme que les préparatifs de cet événement ont commencé au début de l’année et se déroule sous la tutelle du ministre de la Culture et des Arts. A cet égard, un programme diversifié a été élaboré, encadré et dynamisé par un groupe de professeurs spécialisés, dont des écrivains, des poètes et des artistes de plusieurs régions du pays, avec la participation d’artistes arabes dans divers domaines de la créativité et de l’art. Tous prendront part aux expositions traditionnelles, d’arts plastiques, au Salon du livre, en présence d’éditeurs, de représentants d’associations culturelles locales, du tourisme, l’artisanat, le commerce et l’agriculture, sans oublier des soirées poétiques, artistiques, intellectuelles. Il est également prévu des séminaires scientifiques et des concours dans plusieurs domaines qui entrent dans le cadre de la motivation des jeunes à lire et la protection du patrimoine culturel algérien authentique. Le film «Le Silence des cendres», réalisé par Youcef Abderrahmane Sahraoui, sera projeté, suivi d’un débat entre spécialistes. L’événement se caractérise par l’organisation de sessions spécialisées sur le patrimoine authentique du folklore, des dictons et proverbes anciens, des chants bédouins, de la poésie populaire, de la vie au désert et dans les tribus et les jeux traditionnels anciens. Cette nouvelle édition sera gratifiée par des prix et des cadeaux, qui seront attribués aux lauréats dans le cadre des concours artistiques et intellectuels, en guise de récompense pour les plus belles œuvres présentées. Suivra aussi une visite guidée permettant aux participants de découvrir les sites touristiques et les monuments historiques.
 Rym Harhoura