Distinction des lauréats de la 2ème édition du Prix du « meilleur poème en éloge au Prophète Mohammed »

La ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji a présidé, dans la nuit de dimanche à lundi à Alger, la cérémonie de clôture de la 2ème édition du concours du prix « du meilleur poème en éloge au Prophète Mohammed », organisée par le ministère à l’occasion du mois de Ramadhan en collaboration avec l’Etablissement public de télévision (EPTV).

La cérémonie de clôture s’est déroulée au Palais de la Culture « Moufdi Zakaria », en présence du ministre de la Communication, Mohamed Laagab, du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, et du
président du Conseil supérieur soufi en Palestine, Mohamed Abdelkrim Nadjem, en sus des cadres et représentants de divers ministères et instances publiques.

Le Jury de cette édition a décerné le premier prix au poète Nadir Tayyar de la wilaya de Constantine dans la catégorie Fasih (poésie classique), tandis que la deuxième place est revenue à Ahmed Boufathta de Jijel, et la
troisième place au poète Khalil Abbas de Tébessa.

Dans la poésie du genre Malhoune le premier prix est revenu au poète Kouizi Farouk de la wilaya d’El Meghaier, le deuxième prix au poète Sassoua Ahmed de la wilaya de Tiaret et le troisième au poète Kacem Chikhaoui de la
wilaya de Tissemssilt.

La jury de ce concours a également été distingué à cette occasion.

Lancée, début février dernier, à l’initiative du ministère de la Culture et des Arts, cette 2e édition du concours du « meilleur poème en éloge au Prophète Mohamed (QLSSSL) » était ouverte à tous les poètes algériens, dans les catégories Fasih et Malhoune, à condition que le poème soit inédit, écrit pour le concours et jamais publié auparavant.

Le concours s’est déroulé en (4) tours pour le grand Prix dans chaque catégorie, Fasih et Malhoune, sous la supervision du jury, présidé par l’universitaire Ali Melahi et composé de Mecheri Benkhelifa, Lakhdar Felous, Boulerbah Othmani et Khaled Chahlal.

La cérémonie de clôture a été ponctuée par des chants religieux glorifiant le prophète (QLSSSL), interprétés par les troupes, palestinienne de madih « Ahbab el Mostafa », créée en 2006 dans la ville de Naplouse, et algérienne
« El Baha » de Boussaada.

Bouton retour en haut de la page