Dar Errais de Sidi Fredj : Djam et Timoh enflamment la scène

La deuxième édition du «Thé Show», qui se déroule à Dar Errais de  Sidi Fredj, a été marquée par une soirée exceptionnelle. Dimanche, le nouveau projet musical «Djam-Timoh and friends» de Djamet Timoh s’est révélé une  performance inédite.

Dès le début du spectacle, l’ambiance était électrique dans une  salle comble. Le public, majoritairement jeune, était impatient de découvrir les nouveaux sons et l’univers atypique de ce duo talentueux.

Pendant deux heures, Djam et Timoh vont alors enchaîner  les morceaux, mêlant avec brio reggae, rap, zenqawi et électro. Des titres connus du public, comme «Briya» et «Khedraoui», ont été revisités avec des arrangements originaux et une énergie nouvelle. Le public était d’emblée  conquis. La piste  n’a pas désempli et ceux qui dansaient et chantaient en chœur ont créé  une ambiance festive et électrique.

Djam, de son vrai nom Djamil Ahmed Ghouli, est un auteur, compositeur et interprète originaire d’Alger. Son parcours musical, riche et varié, est  marqué par des influences multiples et son talent est indéniable. Son frère, Timoh, de son vrai nom Mohamed Ghouli, est un ex-leader du groupe Tatafull. Auteur compositeur, il est connu pour ses titres à succès comme «Samra» et «Mi vida».

Leur collaboration dans «Djam-Timoh and friends» s’est avérée une véritable réussite. Ils ont su créer un univers musical unique, où chaque morceau est une invitation au voyage et à la découverte.

L’ambiance, lors de la performance des « frangins», était électrique et festive. La salle était pleine à craquer et si des jeunes  dansaient, des  jeunes filles lançaient des youyous pour accompagner la derbouka et les percussions orientales électro. «C’est un véritable moment de partage et de communion autour de la musique. Un spectacle inoubliable qui restera gravé dans ma mémoire», nous dira un jeune homme venu en compagnie de quatre amis. Le succès de Djam et Timoh est mérité. Ils ont su proposer un projet musical original et audacieux qui a su toucher le public, notamment en revisitant des morceaux du répertoire algérien avec de l’électro.

Pour de nombreux jeunes, le concert  de Djam et Timoh a été  un véritable succès. «Ils ont su proposer un spectacle original, énergique et festif», confient beaucoup de spectateurs qui sont repartis heureux et détendus. «Leur talent et leur passion pour la musique présagent une belle carrière », ajoute Yacine, venu assister à la soirée.

Le «Thé Show» se poursuit jusqu’au 6 avril prochain, à Dar Errais. D’autres artistes talentueux, comme Manal Gherbi, Imerhan, Abdelkader Secteur et Wahab Djazouli s’y produiront aussi.

 Walid Souahi

 

Bouton retour en haut de la page