Commentaire : Message à ceux qui écoutent

Dans la dynamique de ses visites aux différentes composantes de l’Armée nationale populaire (ANP) pendant ce mois sacré de Ramadhan, le général d’armée Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’ANP, s’est rendu, ce mardi, dans la première région militaire à Blida.

Ces visites de travail et d’inspection sont doublement utiles. Car si elles sont l’occasion pour le chef d’état-major d’écouter les préoccupations et les suggestions des différents personnels d’une part, ce qui est en soi une forme de communication et permet d’entretenir les liens avec le haut du commandement  militaire qui témoigne ainsi de son intérêt pour les conditions professionnelles et opérationnelles dans lesquelles évoluent les personnels militaires, offrant par là même au chef d’état-major l’opportunité de donner ses orientations formulées sur la base des défis et enjeux de l’heure, il reste, d’autre part, qu’elles permettent d’adresser des messages à ceux qui envisagent d’intenter des actions hostiles contre l’Algérie.

En effet, à chacune de ses sorties, Saïd Chanegriha n’hésite pas à mettre en garde ces parties tentées de nuire à la sécurité et la souveraineté du pays, soulignant ainsi clairement la détermination de l’ANP à continuer à être ce rempart qui, depuis l’indépendance, veille sur le pays et contre lequel  se brisera toute velléité de lui nuire. «Conscients de tout ce qui se trame contre notre pays, nous nous engageons au sein de l’ANP, sous la conduite de Monsieur le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, à consentir efforts après efforts pour remporter les enjeux de l’heure, notamment en ce qui concerne la sauvegarde de l’indépendance de l’Algérie et le raffermissement des fondements de sa souveraineté nationale et de son intégrité territoriale, ainsi que le maintien de sa cohésion populaire, qui a été scellée pour l’éternité par le sang de millions de valeureux chouhada», a affirmé le chef d’état-major de l’ANP, le 28 mars dernier, lors de sa visite au commandement de la Gendarmerie nationale.

Un engagement clair qui n’a jamais failli, et pour lequel, l’institution militaire a payé un lourd tribut. Les sacrifices consentis, notamment durant la décennie noire, pour préserver le caractère républicain de l’Algérie indépendante et la mettre à l’abri de tous les dangers qui continuent à la guetter, témoigneront, à jamais, de ce sens du devoir et du dévouement qui anime les militaires et ce, quel que soit leur niveau dans la hiérarchie. Ce 23 mars, alors qu’il était en visite au commandement de la Garde Républicaine, le chef d’état-major ne manquera pas également de relever que ce «sens élevé de l’intérêt national suprême, dont font preuve les fils dévoués de l’Algérie» et qui a été «la motivation principale qui leur a donné la force nécessaire pour que notre pays acquiert, aujourd’hui, sous la conduite et le soutien de Monsieur le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, toute cette immunité sécuritaire, et tout ce niveau de sérénité, de sûreté et de stabilité et ce, en dépit des moments difficiles que traverse le monde aujourd’hui, sur les plans régional et international».

Et parce que, aussi, «au sein de l’Armée nationale populaire, dira Saïd Chanegriha le 26 mars dernier, nous sommes pleinement conscients de l’importance de la mutation radicale de la nature et du théâtre des batailles modernes», l’ANP veille à ce que ses différentes unités soient au diapason de ce qui se fait militairement. Et afin de garantir une bonne adaptation aux exigences des technologies modernes et préparer une ressource humaine qualifiée et spécialisée, aussi il est régulièrement rappelé la nécessité d’accorder à la formation et à la préparation au combat l’attention et le suivi qu’elles requièrent. Le chantier, lancé depuis plusieurs années, de la professionnalisation et de la modernisation de l’Armée se veut une réponse à l’évolution en cours et de laquelle l’ANP ne veut pas être en reste.

Nadia Kerraz

Bouton retour en haut de la page