Société civile : Faire face aux défis futurs

Le président de l’Observatoire national de la société civile (ONSC), Noureddine Benbrahem, a souligné, mardi à Djanet, la nécessité de renforcer la conscience sociétale pour faire face aux défis futurs.

Intervenant lors d’une rencontre tenue en marge de sa visite dans la wilaya, en présence des autorités locales, élus locaux des wilayas de Djanet et Illizi, ainsi que des représentants du mouvement associatif, M. Benbrahem a mis en avant « la nécessité de renforcer la conscience sociétale nationale à travers la construction d’une société civile dynamique et efficace susceptible de faire face aux défis futurs et aux tentatives visant à porter atteinte à notre pays ».    Il a, à cette occasion, indiqué que l’ONSC s’engage à consolider l’appartenance à la nation et au tissu social, et reste à l’écoute des préoccupations des citoyens, signalant que « cette instance constitue un mécanisme important pour regrouper les associations qui figurent parmi les principales composantes de la société ».

M. Benbrahem a, dans ce sillage, plaidé pour unifier les activités associatives et les généraliser à travers le pays, avant de souligner que l’ONSC s’attèle à donner une véritable dynamique au développement et bâtir la confiance pour améliorer la gouvernance locale, tout en assurant l’accompagnement et le soutien nécessaires aux différentes associations dans le but de parvenir à un développement durable au niveau local.

Le même intervenant a mis en exergue, par ailleurs, l’importance d’impliquer la société civile dans la transition numérique, appelant toutes les parties concernées à promouvoir la formation des jeunes élites qui doivent assumer leur rôle dans la société, conformément à la vision du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui accorde un intérêt particulier aux jeunes.

De son côté, le wali de Djanet, Benabdallah Chaib Eddour, a mis en relief l’importance accordée par les hautes autorités du pays à la construction d’un mouvement associatif « efficace » apte à assumer ses responsabilités, estimant que « la société civile est devenue aujourd’hui une force de proposition et un partenaire efficient dans le développement local ».

Répondant aux préoccupations soulevées par des représentants de la société civile sur diverses questions liées notamment à l’emploi, l’habitat, la jeunesse, la santé, l’agriculture, le tourisme, l’artisanat et le développement des régions frontalières, M. Benbrahem a affirmé qu’un rapport détaillé sur l’ensemble des préoccupations sera soumis au Président de la République.

Le président de l’ONSC a donné, en outre, le coup d’envoi d’une caravane de solidarité acheminant 150 colis alimentaires, vêtements pour enfants et 400 arbustes fruitiers aux familles nécessiteuses issues des zones enclavées.

Une visite aux centres d »‘iftar » (rupture du jeûne) est également au menu du programme du président de l’ONSC à Djanet, avant de donner le coup d’envoi de deux ateliers de formation au profit de 50 membres d’associations de la région.

Bouton retour en haut de la page