Sommet consultatif des Oulémas du monde islamique : Appel à soutenir la lutte du peuple palestinien

Le Sommet consultatif des Oulémas du monde islamique a affirmé, mardi à Istanbul (Turquie), que la lutte du peuple palestinien et sa résistance face à l’entité sioniste était légitime et honorable, ajoutant que soutenir cette lutte et agir pour faire cesser le génocide commis à l’encontre des Palestiniens sont une responsabilité et un acte de foi.

« La lutte du peuple palestinien qui résiste avec courage contre l’occupation de ses territoires est une lutte légitime et honorable des points de vue religieux, moral et du droit international », lit-on dans le communiqué final du Sommet, tenu du 12 au 14 mai courant, avec la participation de l’Algérie représentée par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi. Et d’ajouter que « soutenir cette lutte et agir pour faire cesser le génocide est une responsabilité et un acte religieux pour tout musulman ».

« Le Sommet s’est tenu dans une conjoncture délicate, au vu des derniers développements survenus dans  le monde, notamment en Palestine occupée, en plus des menaces qui guettent l’unité de la Nation musulmane », a rappelé la même source. Le Sommet a également condamné « les politiques sionistes inhumaines et le génocide commis, depuis 75 ans, sur les terres palestiniennes, avec perversité et vilénie qui sont susceptibles de mener le monde vers une catastrophe », soulignant l’impératif de mettre un terme immédiatement à cette organisation terroriste sioniste qui tue, sans merci, des milliers d’innocents ghazaouis, avec l’appui des puissances impérialistes.

« Les millions de voix à travers le monde qui se sont élevées, de la communauté académique aux Organisations non-gouvernementales (ONG), ainsi que celles des croyants des différentes religions, contre la barbarie sioniste à Ghaza » ont été saluées à cette occasion. Par ailleurs, le Sommet a appelé à « la conscientisation de la Nation musulmane, pour préserver son unité, consacrer l’islam modéré et protéger les nouvelles générations contre toutes formes d’extrémisme ». A ce titre, ajoute le communiqué, « il importe d’accorder la priorité à divers domaines, comme l’enseignement, la science, la culture et l’édition, ainsi qu’à la réalisation d’ouvrages et d’œuvres audiovisuelles et numériques sur les valeurs, les principes et les préceptes de l’islam pour leur diffusion à travers le monde ».

 

Bouton retour en haut de la page