Guerre sioniste contre les Palestiniens : La Ligue arabe interpelle le Conseil de sécurité

La Ligue arabe a appelé, ce mercredi, le Conseil de sécurité des Nations unies à prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à la guerre de l’occupation sioniste contre les Palestiniens.

Dans un communiqué rendu public à l’occasion de la 76e commémoration de la Nakba, la Ligue arabe a affirmé la nécessité pour le Conseil de sécurité d’intervenir légalement et éthiquement pour mettre fin à la crise palestinienne, en mettant en œuvre et en préservant la paix aux niveaux régional et mondial.  «L’instauration de la paix nécessiterait que la communauté internationale prenne une décision impartiale et sans préjugés concernant la crise humanitaire que connaît l’occupation à Ghaza», réitère le communiqué.

Parallèlement, la commémoration de la Nakba de 1948 coïncide avec le génocide palestinien actuel à Ghaza perpétré par l’occupation israélienne depuis octobre 2023, faisant plus de 120.000 Palestiniens tués, blessés ou portés disparus, ajoute le communiqué. La Ligue arabe a averti que la brutalité et l’agression de l’occupation sioniste ne se concentrent pas seulement à Ghaza , mais également en Cisjordanie occupée, où les Palestiniens ont été confrontés à des arrestations massives, à des déplacements forcés, à des meurtres et à la destruction de leurs maisons.

«Tandis que les forces d’occupation israéliennes commettent des atrocités, les colons illégaux terrorisent et narguent les civils palestiniens, ajoutant ainsi aux crimes contre l’humanité dirigés contre les Palestiniens», a souligné l’organisation panarabe réaffirmant l’importance des organisations et institutions internationales responsables des droits de l’homme et de la justice dans leur rôle de protection et de soutien aux Palestiniens confrontés aux massacres de l’occupation sioniste. La Palestine, a déclaré la Ligue arabe, devrait devenir un Etat souverain avec El Qods-Est pour capitale. En outre, elle a condamné la guerre menée par l’occupation sioniste contre Ghaza, appelant la communauté internationale à intercéder pour que l’aide humanitaire et médicale puisse entrer dans la bande.

Bouton retour en haut de la page