Réunion élargie du bureau du Conseil de la nation : Soutien au chef de l’Etat

Le président du Conseil de la nation, M. Salah Goudjil a présidé, ce mercredi, une réunion du bureau du Conseil élargie aux présidents des groupes parlementaires, consacrée à l’examen des propositions des commissions permanentes du Conseil de la nation pour la période restante de l’actuelle session et des questions orales et écrites soumises au bureau, outre les questions administratives et organisationnelles, indique un communiqué du Conseil de la nation.

A cette occasion, le bureau du Conseil a salué « les décisions courageuses du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune et ses engagements lors de sa rencontre avec les travailleurs, constituant un prolongement de la tendance socio-économique croissante et sereine vers les perspectives auxquelles aspire l’Algérie nouvelle », précise le communiqué. A l’approche de la convocation du corps électoral, le bureau du Conseil renouvelle son engagement et adhésion à toutes les décisions, politiques et approches jugées nécessaires par le président de la République pour relever les défis de l’heure et gérer les affaires publiques, affirmant que les membres du Conseil sont engagés dans la voie adoptée par le président de la République pour l’Algérie nouvelle, souveraine et indépendante dans ses décisions et ses choix », ajoute le communiqué.

Le bureau élargi du Conseil de la nation a souligné que le président de la République, « depuis son accession à la magistrature suprême, a fait preuve d’une grande sincérité dans la préservation de l’Etat, la réforme et l’édification moderne, et a réalisé des progrès notables dans la formulation d’approches autonomes sur les plans politique, social et fonctionnel ». Le président de la République, poursuit le bureau du Conseil, « s’est empressé de gérer les défis de l’heure, en procédant à une révision profonde de la Constitution de la République et en veillant à ce que  l’esprit et les principes de la nouvelle Constitution soient incarnés avec efficacité pour contribuer à façonner une société plus ouverte et plus productive à travers un Etat pour tous. Ainsi, l’image de l’Algérie a connu, à travers lui, une amélioration significative sur les plans politique, économique et diplomatique », a-t-il estimé.

« L’orientation du président de la République vers l’innovation s’est reflétée dans le système de gouvernance et de gestion, en adoptant la politique de la main tendue et de l’écoute, ce qui a permis de combler le fossé et de restaurer la relation entre l’Etat et la société à travers le parachèvement de la concrétisation de ses 54 engagements ». Concernant les points inscrits à l’ordre du jour, notamment en ce qui a trait aux questions orales et écrites et après leur examen, « le bureau du Conseil de la nation a décidé de soumettre onze (11) questions orales et huit (8) questions écrites au gouvernement, car remplissant les conditions requises. Le Bureau a également décidé de programmer une plénière consacrée aux questions orales le jeudi 23 mai 2024.

Le projet du règlement intérieur du Conseil à un stade avancé de maturation

Le président du Conseil de la nation a également instruit de lancer les préparatifs pour la programmation des activités des commissions permanentes ainsi que celles relatives aux audiences et aux missions d’information provisoires ». Concernant la révision du règlement intérieur du Conseil de la nation, M. Goudjil a affirmé que « le projet de ce règlement, qui est à un stade avancé de maturation, nécessite seulement certaines modifications pour faciliter le travail du membre du Conseil de la nation et lui permettre d’accomplir pleinement ses missions, dans le cadre des dispositions de la Constitution de 2020, et en phase avec les impératifs de l’heure, et d’enrichir le paysage de la complémentarité institutionnelle de l’Etat ».

Au niveau international et concernant « la cause centrale de l’Algérie populaire et officielle, le bureau du Conseil de la nation s’est dit très satisfait de l’adoption par l’Assemblée générale (AG) à la majorité, d’une résolution sur l’admission de la Palestine comme Etat membre de plein droit à l’ONU et affirme que ce pas historique traduit et reflète la mobilisation de la diplomatie algérienne, sous la conduite du président de la République, dans les tribunes onusiennes ». Le bureau du Conseil de la nation, ajoute la même source, s’est dit « fier des positions immuables de la diplomatie algérienne vis-à-vis des causes de libération dans le monde et de sa défense avec ferveur des causes palestinienne et sahraouie. Des positions honorables qui puisent leurs fondements de l’Algérie novemberiste sur la voie de laquelle l’Algérie nouvelle avance ».

Bouton retour en haut de la page