Formation militaire pendant la guerre de Libération nationale : Le premier noyau de l’ANP

L’Association «Mechaal Echahid» a organisé, mercredi à Alger, une conférence historique sur «la formation militaire à l’étranger durant la Glorieuse Révolution de libération, et son rôle dans l’organisation de l’Armée de Libération Nationale (ALN)».

Dans son intervention lors de cette conférence organisée au quotidien «El-Moudjahid», le Secrétaire général de l’Organisation nationale des enfants de chouhada (ONEC), Hamza Laoufi, a évoqué «le génie des chefs de la Révolution, qui grâce à leur grande expérience, ont posé les bases des institutions de l’Etat algérien postindépendance». Les missions envoyées dans plusieurs pays durant la Glorieuse Révolution «ont suivi une formation (militaire) dans plusieurs pays arabes et socialistes», a-t-il précisé. En sus de «l’organisation de l’ALN durant la Glorieuse Révolution, les jeunes officiers qui avaient bénéficié de cette formation, ont eu un rôle majeur dans la formation du premier noyau de l’Armée nationale populaire (ANP) après l’indépendance», a-t-il ajouté.

A son tour, l’enseignant en histoire Ahmed Adimi, a consacré son intervention aux premières étapes préparatoires à la Révolution du 1er Novembre. Il a rappelé que les premiers groupes de jeunes ont été formés en 1947 avec la création de l’organisation spéciale (OS). En outre le « Congrès de la Soummam », a prévu dans ses principales recommandations la formation militaire des éléments de l’ALN et la recherche de pays pour accueillir les missions pour la formation.   Il « Des dizaines d’éléments de l’ALN ont reçu des formations militaires diverses, dans l’Armée de l’air, la marine et les forces terrestres, au niveau de nombreux pays, à l’instar de l’Egypte, de l’Iraq et de la Syrie, ainsi que dans certains pays socialistes à l’époque, tels que l’Union soviétique et la Tchécoslovaquie », a-t-il précisé.

Cette conférence organisée à l’occasion de la Journée nationale de l’Etudiant, célébrée le 19 mai, a été marquée par la présence d’officiers moudjahidine ayant fait partie des missions qui ont apporté leurs témoignages sur cette période, à l’instar d’Amar Hamoudi, Mohamed Kacimi, Mohamed Tahar Bouzeghoub et Omar Mecheri.

Rostom Belgacem/APS

Bouton retour en haut de la page