Lutte contre le cancer : Volonté politique d’asseoir une approche globale

 La mise en place d’une instance nationale de lutte contre le cancer traduit la volonté politique de mettre en place une approche « coordonnée et globale » pour lutter contre cette pathologie, a affirmé, samedi à Alger, le président de l’Association nationale des pharmaciens algériens (ANPA), Dr Mouadh Tabainet.

« La récente décision des pouvoirs publics de mettre en place une instance nationale de lutte contre le cancer en Algérie traduit la volonté politique de mettre en place une approche coordonnée et globale pour lutter contre cette pathologie et illustre l’importance accordée à cette problématique », a déclaré le Dr Tabainet, à l’ouverture du 6e sommet sur la pharmacie du cancer. Il a ajouté que cette initiative « témoigne également de la détermination des autorités publiques à mobiliser les ressources nécessaires pour relever ce défi de la santé publique », tout en insistant sur « l’impératif de la durabilité du financement adéquat pour assurer un traitement de qualité aux malades ». Après avoir rappelé le rôle « clé » du pharmacien dans la chaine de prise en charge des malades, il a mis en avant la contribution du spécialiste du médicament s’agissant de « la sécurisation de l’approvisionnement en produits de qualité ainsi que de la promotion des bonnes pratiques pharmaceutiques ».

Pour sa part, la représentante du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), Nassima Belabbès a salué l' »impact positif » du 1er « Plan Cancer » ayant permis de réduire le taux de mortalité en Algérie, la mise en place du Registre national dédié à la lutte contre cette pathologie, ainsi que la multiplication des centres anti-cancer (CAC) à travers le territoire national.

Bouton retour en haut de la page