Conférence africaine des startups : Création de la Fédération africaine des business angels

La création de la Fédération africaine des business angels (African Business Angels Network – ABAN) a été annoncée, jeudi à Alger, à l’occasion de la tenue de la cérémonie de clôture de la 2e édition de la Conférence africaine des startups (ASC).

      La création de cette Fédération qui regroupera des business angels africains « vise à fédérer tous les acteurs de l’écosystème afin de capter des fonds pour des startups du continent », a expliqué le directeur général de l’accélérateur public algérien de startups « Algeria Venture », partenaire de cette fédération, Sid Ali Zerrouki.

Selon lui, « l’Afrique recèle beaucoup d’hommes d’affaires et beaucoup de richesses mais qui ne font pas confiance à l’entrepreneuriat et à l’investissement dans le domaine des startups ». Le rôle de cette fédération est donc « de changer le mindset (manière de penser) de ces businessmen et de les inciter à devenir des business angels en investissant dans des startups », a-t-il expliqué ajoutant que cette fédération permettra, également, de « capter d’autres fonds, même internationaux, pour booster l’écosystème entrepreneurial africain ».

L’expression business angel (littéralement ange d’affaires) désigne une personne physique qui investit à titre individuel au capital d’une entreprise innovante à un stade précoce de création ou en début d’activité et met à disposition ses compétences, son expérience, ses réseaux relationnels pour l’accompagner. M. Zerrouki a précisé que « la présidence de cette fédération sera tournante et le Conseil d’administration sera totalement africain, composé de représentants des quatre coins du continent ».

Tout en mettant l’accent sur le rôle de « leader » que joue l’Algérie dans l’écosystème entrepreneurial en Afrique, il a indiqué qu' »Algéria Venture va faire la promotion de cette fédération et lui offrira un espace pour l’accueillir et tracer sa feuille de route au vu de l’expérience de cet accélérateur ». Il a, également, mis en exergue l’expérience d’Algeria Venture dans la manière de capter des fonds suite à la création, en début d’année, de « Algeria Innovation Fund » (Fonds algérien pour l’innovation), fruit d’une convention signée avec l’organisme international Small Entreprise Assistance Funds (SEAF).

Bouton retour en haut de la page