Conférence africaine des startups : Lancement du premier moteur de raisonnement en langue arabe

Le premier moteur de raisonnement en langue arabe utilisant l’intelligence artificielle (IA) a été lancé jeudi à Alger lors de la cérémonie de clôture de la 2e édition de la Conférence africaine des startups (ASC).

Il s’agit du projet baptisé « NAJM.AI », développé par des compétences arabes (algéro-syriennes), à savoir les docteurs algériens, Mourad Bouache, directeur de la technologie du projet et ingénieur en chef à l’Académie de l’Intelligence artificielle d’Intel et Fouad Boustouane, directeur exécutif au Research Center for Artificial Intelligence de la société américaine Grainger, ainsi que le docteur syrien Hassan Ghara.

« NAJM est un moteur de raisonnement utilisant l’intelligence artificielle qui est en mesure d’élaborer un résumé en langue arabe, avec les références, en fonction de la question que l’on lui pose », a expliqué à l’APS, M. Bouache.

Cette solution qui est « une sorte de ChatGPT en langue arabe » est en mesure d’établir les résumés sur les requêtes qu’on lui adresse « après avoir effectué des recherches sur le web mais également sur l’ensemble des plateformes existantes, notamment les réseaux sociaux, à partir de mots-clés », a-t-il précisé.

Il s’agit d’une première en Afrique et dans le monde arabe, affirme M. Bouache, mettant l’accent sur « la justesse et la crédibilité des résultats fournis par ce moteur de recherche ».

Le responsable technique de cette solution a ajouté que « les versions mobiles (applications) de +Najm.AI+ sont en cours de développement et devraient être prêtes dans un délai de trois mois ». M. Bouache a souligné, en outre, qu’une version gratuite et une autre professionnelle de ces applications mobiles seront proposées aux utilisateurs.

Bouton retour en haut de la page