Algérie-Cuba : Vers le renforcement de la coopération dans le domaine de l’hydraulique

Le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal a tenu dimanche à Alger, une rencontre avec le directeur de l’Institut national cubain des Ressources hydrauliques, Antonio Rodriguez, lors de laquelle les deux parties ont exprimé la volonté des deux pays d’élargir leur coopération dans le secteur, à d’autres domaines dont le dessalement de l’eau de mer et la protection contre les inondations.

Lors de cette réunion tenue au siège du ministère, M. Derbal a exprimé la volonté de l’Algérie d’élargir sa coopération avec Cuba à de nouveaux domaines tels que la lutte contre les inondations, l’amélioration des prestations liées à l’eau potable, le développement de l’assainissement dans les zones urbaines et rurales, ainsi que l’échange d’expertise en matière de dessalement de l’eau de mer.

Le ministre a également souligné l’importance de promouvoir les expériences et les capacités de formation des cadres dans le domaine de l’hydraulique et des ressources en eau des deux pays, et ce, dans le cadre de la mise en œuvre des conclusions de la 23e session de la Commission mixte de coopération algéro-cubaine, tenue à La Havane en février 2023.   M. Derbal a présenté les accords-cadres de coopération entre l’Algérie et Cuba dans le domaine de l’hydraulique, qui ont mené à des résultats « positifs » sur le terrain, notamment l’envoi d’experts cubains en Algérie pour assurer une assistance technique au profit des institutions du secteur, notamment dans les domaines des barrages, de l’hydraulique, du dessalement de l’eau de mer, du traitement des eaux usées, de la géologie et de la cartographie, ainsi que des grands transferts d’eau.

Pour sa part, M. Rodriguez, membre du gouvernement cubain, a salué les réalisations de l’Algérie dans le domaine de l’hydraulique et des ressources en eau, y compris les infrastructures de base jouissant d’un « haut niveau technique ».      Il a mis en avant, dans ce sens, les progrès réalisés en Algérie dans le secteur, notamment après sa visite à certaines structures telles que la station d’épuration de Baraki. A cette occasion, M. Rodriguez a appelé à « intensifier l’action commune à travers la participation à des expositions et à l’échange d’expertise, à la lumière, notamment, des instructions des dirigeants cubains visant à promouvoir et à élargir la coopération avec l’Algérie à l’avenir ».

Cette réunion s’est déroulée en présence de cadres relevant du ministère de l’Hydraulique, des organismes placés sous tutelle, et du représentant du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, du côté algérien, et des membres de la délégation accompagnant le directeur de l’Institut et l’ambassadeur de Cuba en Algérie du côté cubain.

Bouton retour en haut de la page