Philippines : Le bilan du glissement de terrain passe à 68 morts

Le bilan du glissement de terrain provoqué mardi dernier par d’importantes pluies dans un village minier du sud des Philippines, s’est élevé à au moins 68 morts, alors que les secours ont abandonné tout espoir de retrouver des survivants, ont annoncé les autorités.

Plus d’une dizaine de corps ont été extraits de la boue lundi et 51 personnes sont toujours portées disparues, dont des mineurs et des villageois, selon le dernier décompte publié par les autorités locales.

Le précédent décompte était de 54 morts et 63 disparus. Le glissement de terrain dans le village de Masara, proche d’une mine d’or, a notamment enseveli la station de bus pour les employés de la mine, ainsi que 55 maisons de ce village de l’île de Mindanao, dans le sud des Philippines.

« Presque une semaine s’est écoulée depuis l’incident et (…) nous supposons qu’il n’y a plus personne de vivant là-bas », a déclaré Edward Macapili, porte-parole du bureau provincial de gestion des catastrophes de Davao de Oro.

« Il y a déjà une odeur nauséabonde sur la zone, et nous devons désormais accélérer l’extraction », a-t-il ajouté.

Les autorités ont promis de continuer les recherches jusqu’à ce que tous les disparus aient été retrouvés. Les glissements de terrain sont fréquents dans une grande partie des Philippines en raison du relief montagneux, des fortes précipitations et de la déforestation liée à l’exploitation minière, mais aussi à l’agriculture sur brûlis et à l’exploitation forestière illégale.

Bouton retour en haut de la page