Said Bouterfa : Un voyage dans l’univers de Tijaniya

La librairie « l’arbre à dires »,  à Sidi Yahia,  Alger,  a abrité, samedi dernier, une rencontre- débat avec Saïd Bouterfa qui a présenté son ouvrage « La  Tariqa Tijaniya » ou il analyse la confrérie soufie qui a profondément  marqué  la mémoire algérienne et africaine.

L’ex-   producteur de la chaîne 3 a déclaré qu’il s’est intéressé au  sujet lors d’un  reportages qu’il a réalisé , à  Laghouat sur la Tijania . Il a rappelé qu’il a marqué aussi   une halte à  Ain Madhi, lieu de naissance de son fondateur  Mohammed Tijani et à  Boussemghoun, dans la wilaya d’El Bayadh ,   où se trouve un  lieu de   retraite spirituelle du saint homme. Bouterfa explore la stature du cheikh Tijani dans la tradition soufie où il a atteint le rang de « sceau secret » qui  suggère, selon lui «  qu’il aurait reçu des révélations du Prophète, des connaissances ésotériques inaccessibles au commun des mortels ».

Bouterfa fait découvrir au lecteur le parcours fascinant du cheikh  qui a mémorisé le Coran,  à l’âge de sept ans avant de devenir  un enseignant accompli ,  dès l’âge de dix-huit ans. Parlant de son  voyage à Fès, l’auteur a cité un passage de son livre consacré à   ce sujet : « cet homme simple démarqué par la rudesse du désert, intrigua les habitant de Fès et leur savant », a-t-il écrit. « Ses voyages sur les traces des grands maîtres spirituels,  du Caire à Médine pour lui transmettre les « wird »  des secrets de la confrérie soufie, ont façonné son héritage spirituel et son impact sur le monde », a expliqué Bouterfa.

Ce dernier a également évoqué le rôle des confréries religieuses dans la société, en particulier avant l’indépendance, où elles remplissaient des fonctions sociales et économiques importantes. « Cependant, à partir de 1965,  les zaouïas ont été vu  leur influence et leurs activités se réduire », a-t-il relate. L’importance de la Tijaniya  est indéniable car elle compte  plus de 200 millions de fidèles à travers le monde, principalement en Afrique. « Son impact transcende les frontières géographiques et religieuses, témoigne  de la profondeur de son enseignement et de la valeur de sa  spiritualité », a soutenu l’auteur.

La rencontre avec Bouterfa a permis à l’assistance  de plonger dans  les profondeurs de cette tradition mystique, de comprendre son héritage et son influence continue.

Rostom Belgacem

Bouton retour en haut de la page