Journées du documentaire et du court métrage à Mila : Le jury rend son verdict

«Azata» et «Dhata Mara» ont été sacrés respectivement meilleur documentaire et meilleur court métrage de fiction au terme des Journées nationales Milah du documentaire et du court métrage de fiction qui se sont clôturées, mardi dernier, à la maison de la culture de Mila.

«Azata», dont le réalisateur Djamel Bacha de Tizi-Ouzou aborde les traditions de la femme kabyle et ses activités de tisserande, a été choisi meilleur documentaire par le jury qui a décerné la seconde place à «El Fouhoud Essoud fi El Djazaïr» de Mohamed Lamine Ben Loulou de Mostaganem et la troisième à «Eddor El Meknoun fi Rihab Bousemghoun» d’Abdessamed Chenafi d’Oran.

Dans la catégorie court métrage de fiction, le jury s’est abstenu de remettre le premier prix après avoir relevé des «fautes techniques» dans toutes les œuvres en lice, a affirmé son président qui a ajouté que le second prix a été attribué à «Dhata Mara» du réalisateur Ahmed Regad de la wilaya de Naâma qui a traité l’autorité paternelle sur la fille, y compris dans le choix du compagnon de sa vie.

Le troisième prix est revenu à «Zahra», signé par Brahim Dendane de Sidi Bel-Abbès.Le prix du jury du court métrage de fiction a été octroyé à«El Khaoua» dans lequel la réalisatrice Racha Bencheikh El Hocine de Mila a traité la résistance du peuple algérien à l’occupation française.

Deux prix d’encouragement ont été en outre décernés aux films de dessins animés «Leïla Baydha» d’Issam Taâchit de Batna et «Rassaïl Leklek» d’Antar Daâdouche de Mila. Selon le président du jury, la majorité des œuvres en lice s’est distinguée par «la qualité des thèmes traités révélant les potentialités de jeunes cinéastes de talent».

Initiée par l’association culturelle Milah de Mila sous le slogan «Notre histoire est inspiration, notre présent est créativité», la manifestation de trois jours a mis en lice les œuvres de 20 réalisateurs professionnels et amateurs de plusieurs wilayas. Des conférences-débats sur les œuvres présentées et des ateliers de formation à la mise en scène ont été organisés.

 

Bouton retour en haut de la page