Concert à la salle Ibn Khaldoun : Chaou et Aït Amara en duo

La chanteuse de musique arabo-andalouse Lamia Aït-Amara invite son public à un spectacle, ce vendredi 23 février, à partir de 18h à la salle Ibn khaldoun, à Alger.

La chanteuse partagera la scène avec un grand nom de la musique chaâbi, Abdelkader Chaou en l’occurrence. Les deux artistes se produiront dans le cadre de la seconde édition du spectacle «Ferha ou Zahwa» qu’organise l’Etablissement arts et culture.

Pour Aït-Amara, «ce deuxième spectacle, après celui de juin dernier, vise à satisfaire mon nombreux qui n’avait pas pu accéder à la salle en raison de la nombreuse  affluence».  Le concert musical pensé comme une fusion alliera les univers artistiques des deux interprètes. La chanteuse, qui a lancé sa première école d’enseignement artistique «La clé des arts» en 2019 puis un second établissement en 2022, promet une prestation «riche en nostalgie et en surprises».

Il est à rappeler que Lamia Aït-Amara a débuté son parcours artistique à l’âge de 4 ans au sein de l’association de musique andalouse «Les rossignoles d’Alger».  Avec son enseignant Youcef Ouznadji, elle a appris à chanter et jouer de plusieurs instruments, tels le violon, la mandoline, le luth et le rebab. À 18 ans, elle a intégré l’association «El Inchirah», sous la direction de Smail Hini. Très rapidement, elle se positionna comme l’une des principales solistes où elle enrichit son répertoire et élargit ses horizons musicaux. La chanteuse excelle notamment dans les genres hawzi, madih et melhoun.

Pour un billet fixé à 400 DZ, la chanteuse promet à ses fans une soirée exceptionnelle de 2h30 en compagnie de Chaou. «Dans une ambiance conviviale, nous  interpréterons les plus belles chansons algéroises, entre autres, Ya Belaredj, Ana khtib», confie-t-elle.

L’interprète prévoit de faire vibrer la scène et transporter son public dans un voyage qui sera empreint de nostalgie doucereuse. La billetterie de la salle Ibn Khaldoun est ouverte de 10h jusqu’à 19h.  Il faut s’y presser.

Souha Bahamid

Bouton retour en haut de la page