Algérie-Mauritanie : Projets complémentaires prometteurs pour l’établissement d’un partenariat stratégique

Les projets complémentaires prometteurs qui se concrétisent sur le terrain entre l’Algérie et la Mauritanie traduisent la volonté forte des deux pays de promouvoir et de hisser leur coopération bilatérale vers de plus larges perspectives et d’imprimer une nouvelle dynamique aux échanges économiques et commerciaux entre les deux parties en vue d’établir un partenariat stratégique global.

Dans le cadre de cette démarche, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a entamé, jeudi, une visite dans la wilaya de Tindouf, où il procèdera, en compagnie de son frère le président de la République islamique de Mauritanie, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, à l’inauguration et à la pose de la première pierre de nombre de projets stratégiques communs dans cette région frontalière.

Lors de cette visite, le président de la République doit procéder, en compagnie de son homologue mauritanien, à l’inauguration des postes frontaliers fixes des deux pays et donner le coup d’envoi du projet de réalisation de la route Tindouf (Algérie)-Zouerate (Mauritanie).

Les deux Présidents procèderont ensuite à la pose de la première pierre du projet de réalisation de la zone franche à Tindouf. Ces derniers mois, les échanges de visites officielles entre les deux pays se sont intensifiés et la concertation et la coordination bilatérales se sont accentuées, à la faveur de la volonté affichée par le président de la République et son homologue mauritanien, et de leur ambition commune de hisser les relations fraternelles profondes et privilégiées entre les deux pays aux plus hauts rangs et de tendre vers davantage de convergence de leurs positions vis-à-vis des questions d’intérêt commun.

La dernière visite en date d’un responsable algérien en Mauritanie est celle effectuée, il y a deux semaines, par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ahmed Attaf, en qualité d’Envoyé spécial du président de la République.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de l’audience que lui a accordée le président mauritanien, qui, rappelle-t-on, avait effectué une visite d’Etat en Algérie en décembre 2021, M. Attaf a déclaré que, conformément à leurs positions de principe et à leurs orientations convergentes, l’Algérie et la Mauritanie, qui sont des vecteurs de stabilité et de sécurité dans la région, « comptent intensifier leurs efforts communs pour influer positivement sur le cours des événements au mieux des intérêts des pays et peuples de leur voisinage régional ».

Les relations bilatérales sont « en plein essor », notamment dans le contexte des projets complémentaires et intégrés que les présidents algérien et mauritanien ont décidé de lancer, dont le projet stratégique de route Tindouf-Zouerate, la zone franche entre les deux pays, le parachèvement des travaux des deux postes frontaliers et l’inauguration de la première banque algérienne et de la première foire permanente des produits algériens dans ce pays frère, sans parler des projets bilatéraux à dimension humaine et sociale, a-t-il affirmé.

Grâce au projet de route reliant les villes de Tindouf (Algérie) et Zouerate (Mauritanie) sur près de 800 km, l’Algérie a réussi, pour la première fois depuis son indépendance, à réaliser une infrastructure d’envergue en dehors de ses frontières, et ce, grâce à des entreprises algériennes qui ont participé à toutes les étapes de réalisation.

La zone franche El-Mougar, objet mardi d’une réunion de travail présidée par le président de la République, se veut un accès vers l’Afrique de l’Ouest. Elle s’ajoutera aux autres zones franches qui seront créées dans le sud du pays, notamment à Tin Zaouatine, Timiaouine, Bordj Badji Mokhtar et Debdeb.

De plus, le poste frontalier terrestre Chahid-Mustapha-Benboulaid, qui relie les deux pays, aura un impact considérable sur l’augmentation du volume des échanges commerciaux qui ne cessent de croître entre les deux pays.

La Mauritanie est la première étape du processus d’ouverture de succursales de banques algériennes en Afrique. A ce titre, après l’ouverture de sa première agence commerciale dans ce pays voisin, en septembre dernier, l’Algerian Union Bank (AUB) a inauguré récemment sa nouvelle agence commerciale à Nouadhibou (Mauritanie) en vue de fournir de véritables services de proximité, de renforcer les échanges commerciaux et de promouvoir la dynamique économique et commerciale entre les deux pays frères.

Il convient de noter que l’Algérie est l’un des principaux partenaires économiques de la Mauritanie, la valeur des exportations algériennes vers ce pays ayant connu une augmentation constante au cours des trois dernières années dépassant 200%. Une tendance à la hausse qui devrait se renforcer davantage à l’avenir à la faveur de l’entrée en service des projets stratégiques entre les deux pays.

Afin de fluidifier leurs échanges commerciaux, l’Algérie et la Mauritanie avaient décidé, lors de la 6e session de la Commission mixte algéro-mauritanienne de coopération douanière, tenue en novembre dernier à Alger, de renforcer la coopération douanière bilatérale et de faciliter les échanges transfrontaliers.

Les deux pays avaient alors mis l’accent sur la nécessité d’activer l’ensemble des mécanismes à même de faciliter et de sécuriser la circulation des marchandises et des voyageurs afin de lutter contre toutes les formes de criminalité transfrontalière, appelant à la levée de tous les obstacles susceptibles d’entraver la mise en œuvre effective de ces mécanismes sur le terrain.

Les Présidents Tebboune et Ould Cheikh El Ghazouani ont veillé à établir un partenariat stratégique global, qui soit exemplaire dans la région et qui reflète la solidité des relations historiques enracinées entre les deux pays, et se sont engagés à œuvrer à le hisser à la hauteur de la fraternité et de l’amitié qui lient les deux peuples frères.

Bouton retour en haut de la page