Tizi-Ouzou : Projection du documentaire « Pierre Clément, cinéma et révolution »

Le long-métrage documentaire « Pierre Clément, Cinéma et Révolution » d’Abdenour Zahzah, a été projeté jeudi à la cinémathèque « Le mondial » de Tizi-Ouzou dans le cadre d’un cycle de projections célébrant la Journée nationale du chahid (18 février), organisé par cet établissement.

Le film de 70 minutes, produit en 2023 par le Centre algérien de développement du cinéma (CADC), retrace la vie et le parcours du cinéaste français, Pierre Clément (1927-2007) qui s’est engagé dans la Révolution algérienne et mis son art à son service pour immortaliser ses exploits. Par ses films les plus connus traitant de la Révolution et qui avaient servi et contribué à faire connaître la cause algérienne à l’époque, « Sakiet Sidi Youssef » et « Réfugiés Algériens » en 1958, réalisé avec Djamel Eddine Chanderli, ainsi que « L’ALN au combat ».

Dans le documentaire « Pierre Clément, cinéma et révolution », enregistré en 2004, le cinéaste raconte les péripéties de la réalisation de ses œuvres qui mettaient en lumière les exactions de l’armée coloniale française et les exploits des combattants du Front et de l’Armée de libération nationale, (FLN-ALN).  Il revient également sur son engagement et ses rapports avec les moudjahidine, son arrestation par les autorités coloniales françaises et la torture qu’il avait subie durant sa captivité d’environ quatre années, jusqu’à sa libération à l’indépendance de l’Algérie. Clément qui s’est ensuite installé en France, a gardé un attachement indéfectible à l’Algérie et a travaillé en tant que directeur de la photographie dans de nombreux films algériens, à l’instar de « Tahia ya Didou » en 1971 et « Avoir vingt ans dans l’Aurès », l’année suivante.

Le documentaire projeté devant un public cinéphile attentionné en clôture du cycle de projections célébrant la Journée nationale du chahid, est « une reconnaissance pour le travail et l’engagement de cet homme qui a tronqué son confort factice pour la justesse de ses convictions, pour servir la cause algérienne », a souligné à l’occasion, dans une déclaration à l’APS, la responsable de la cinémathèque de Tizi-Ouzou, Tassadit Attaf.

Onze (11) films produits par le Centre algérien de développement du cinéma (CADC) ont été projetés durant ce cycle de célébration de la Journée nationale du chahid entamé lundi au niveau de la cinémathèque « Le mondial ».

Bouton retour en haut de la page