Touggourt: Des investissements prometteurs au diapason de la démarche de l’Etat pour atteindre la sécurité énergétique

Des investissements prometteurs ont été engagés par l’Etat dans la wilaya de Touggourt dans le but de consolider ses capacités de production des hydrocarbures dans le cadre d’une approche stratégique visant à assurer la sécurité énergétique durable dans le pays, affirme la direction de l’Energie et des mines (DEM) de la wilaya de Touggourt.
Ainsi, l’entrée en production graduelle en 2015 du Complexe industriel pétrolier de  »Bir-Sebâa », situé sur le territoire de la daïra de Taïbet (Sud-est de la wilaya de Touggourt), fait partie des importants investissements lancés pour la production et le traitement du pétrole brut, a-t-on expliqué.
Géré par l’Entreprise nationale des hydrocarbures, Sonatrach, en partenariat avec des sociétés étrangères à savoir la thaïlandaise (PTTEP) et la vietnamienne (PVEP), le Complexe de « Bir-Sebâa » produit plus de 20.000 barils/jour (b/j) de pétrole brut et un (1) million/M3 de gaz associé par jour, a fait savoir le directeur du secteur, Abdelkamel Annane.
Employant près de 400 personnes, techniciens, ingénieurs et cadres gestionnaires, ce complexe énergétique s’emploie, dans le processus de traitement du pétrole brut, à utiliser des nouvelles technologies en tenant
compte des conditions de préservation de la santé, de sécurité et de l’environnement par notamment la récupération d’importantes quantités d’éléments métaux, le traitement et la déminéralisation des eaux
industrielles, en vue de leur réexportation dans les opérations de forage des puits de pétrole, a expliqué ce responsable.
Ce fleuron industriel en plein désert dispose de deux centres de collecte et de pompage assurant le transport, par voie d’un oléoduc de 114 pouces d’un gazoduc de 12 pouces, des quantités de production vers le centre de distribution des hydrocarbures de Hassi-Messaoud, sur une distance de 110 km.
Les responsables de ce complexe tablent sur la mise en œuvre d’un ambitieux programme d’investissement destiné à augmenter les capacités de cette infrastructure énergétique, notamment en termes d’installations de traitement et de développement des activités de prospection et d’exploration d’une manière performante et efficace devant permettre, à court terme, l’augmentation de la capacité de production à plus de 40.000 b/j, a-t-il souligné.
Dans le même sillage, M. Annane a fait part de la réalisation d’une infrastructure de séparation primaire RAMA, relevant de la Sonatrach, d’une capacité de traitement de 60.000 b/j de brut extrait de 40 puits pétroliers.
Les responsables de cette installations nourrissent, à la lumière de la stratégie de l’Etat portant valorisation des ressources énergétiques et extension des activités d’investissement dans le secteur des hydrocarbures, de larges ambitions de développement de cette installation énergétique, à travers son raccordement à 60 puits pétroliers pour atteindre, à l’horizon 2026, une capacité de production de 80.000 b/j.
Quatre centrales photovoltaïques en perspective à Touggourt 
La wilaya de Touggourt recevra, dans le cadre de la stratégie nationale de développement des énergies renouvelables pour la réalisation de la transition énergétique, un ambitieux programme d’investissement portant
concrétisation, au niveau des communes de Touggourt, Témacine et Noggar, de quatre (4) centrales photovoltaïques d’une capacité de production globale de 440 Mégawatts, a fait savoir le même responsable.
Lancé début 2024, ce projet prometteur, dont les travaux de réalisation ont été confiés au Groupe Cosider, en partenariat avec une société italienne, constitue une valeur ajoutée à l’économie nationale et devrait impulser la cadence de développement dans cette région dans le cadre des efforts de l’Etat visant à développer les énergies renouvelables et gagner le pari de la sécurité énergétique.
Il est à noter que d’autres opérations d’investissement dans le secteur de l’Energie dans la wilaya de Touggourt, sont engagées, consistant notamment en la réalisation de deux centres de stockage de carburants et produits énergétiques dans les communes d’El-Hedjira et Sidi-Slimane, en plus de 22 autres projets portant réalisation de
stations-services pour porter le nombre de ces installations à 42 stations d’une capacité de stockage de 4.910 M3 de carburants.
Bouton retour en haut de la page