Sûreté de wilayas d’Alger : Arrestation de 14 individus et saisie de plus de 6000 comprimés psychotropes

La Sûreté de wilaya d’Alger a procédé, dans des opérations distinctes menées la semaine dernière, à l’arrestation de quatorze (14) individus et à la saisie de plus de 6000 comprimés psychotropes, a indiqué, vendredi, un communiqué de ces services.
« Les services de la sûreté, représentés par la brigade de la police judiciaire de la sûreté de la circonscription administrative de Sidi M’hamed, la 2e circonscription de la police judiciaire de Bab Ezzouar, les brigades mobiles de la police judiciaire (BMPJ) de Staoueli (Zéralda) et des Eucalyptus (Baraki), ont procédé à l’arrestation de 14 individus, dont 3 femmes, activant dans le cadre de réseaux criminels organisés spécialisés dans le trafic de drogues et de comprimés psychotropes », a-t-on précisé de même source.
Ces opérations ont été enclenchées suite à « l’exploitation d’informations parvenues aux mêmes services signalant la présence d’individus suspects s’adonnant au trafic de drogue et de psychotropes de tous types au niveau de plusieurs quartiers d’Alger.
Suite à quoi, la police judiciaire a lancé des investigations ayant permis d’identifier les suspects », a ajouté la même source.
En coordination avec le parquet territorialement compétent, des opérations policières ont été menées dans les points noirs de ces quartiers avec l’exécution de mandats de perquisition aux domiciles des suspects qui ont été arrêtés avec leurs acolytes, à l’issue d’investigations continues.
Ces opérations se sont soldées par « l’arrestation de 14 individus dont des repris de justice, la saisie de 6284 comprimés psychotropes, de 96g de Cannabis, de 16,14 g de drogues dures, en sus de 8 armes blanches de
différents types et calibres », selon la même source.
Les opérations ont également permis « la saisie de 2 signaux lumineux, d’un flacon de gaz lacrymogène, d’une balance électronique, d’un sceau contrefait, d’un montant de 5.949.000 DA des revenus de la vente de ces
poisons, en sus de 5 véhicules touristiques utilisés pour le transport de ces produits ».
Après achèvement des procédures légales, les mis en cause ont été présentés devant le parquet territorialement compétent, conclut le communiqué.
Bouton retour en haut de la page