L’OIM lance un appel de 112 millions de dollars pour aider les migrants en Afrique

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM), l’agence des Nations Unies pour les migrations, et 27  partenaires ont lancé vendredi un appel de 112 millions de dollars américains pour fournir une aide urgente à plus de 1,4 million de migrants et de communautés d’accueil dans la Corne de l’Afrique, au Yémen et en Afrique australe. 
L’OIM a indiqué que les fonds seraient utilisés pour fournir une assistance humanitaire et au développement aux migrants qui quittent leur pays à la recherche de meilleures opportunités d’emploi, et dans certains cas pour échapper aux conflits, à l’insécurité et aux effets néfastes du changement climatique.
« Ces dernières années nous ont montré ce que nous pouvons accomplir lorsque nous travaillons ensemble », a déclaré Rana Jaber, directrice régionale de l’OIM pour l’Afrique de l’Est et la Corne de l’Afrique, dans un communiqué publié à Nairobi, la capitale du Kenya.
Selon l’OIM, l’itinéraire oriental, de la Corne de l’Afrique vers le Yémen et les Etats du Golfe, et l’itinéraire méridional, de la Corne de l’Afrique vers l’Afrique australe en passant par le Kenya et la Tanzanie, sont parmi
les itinéraires migratoires les plus dangereux, les plus complexes et les moins bien connus au monde.
Environ 400.000 déplacements ont été enregistrés sur l’itinéraire oriental en 2023, tandis que 80.000 déplacements supplémentaires ont été enregistrés sur l’itinéraire méridional, en particulier vers l’Afrique du Sud, a déclaré l’OIM.
« Nous sommes convaincus que nous pouvons accomplir encore plus en 2024, en continuant à sauver des vies et à fournir une protection, en offrant un accès à des solutions durables et en renforçant la résilience des  populations », a ajouté Mme Jaber.
Bouton retour en haut de la page