Numéros verts de la police : Plus de 2.400 appels reçus à Tipasa en janvier

Durant le mois de janvier dernier, les services de la sûreté de wilaya de Tipasa ont reçu 2.408 communications téléphoniques de la part de citoyens pour différents motifs. C’est ce qu’indique la cellule de communication de la sûreté de wilaya de Tipasa. La moyenne quotidienne pendant le mois en question avoisine les 78 appels reçus via le numéro vert 1548, la ligne de secours le 17 et le 104 ainsi que par les différents numéros de standards téléphones mis à la disposition des citoyens.

En détail, 164 appels concernent des demandes d’aide et de secours, contre 738 communications provenant de citoyens sollicitant des renseignements et orientations. En revanche, 41 appels ont été passés pour signaler des accidents de circulation et 3 autres pour déclarer des cas de vol. Aussi, la police a été alertée via le téléphone sur la survenance de 13 incendies, tandis qu’on recense 542 appels pour des demandes d’intervention.

Par ailleurs, 925 communications téléphoniques, soit approximativement près de 38,41% des appels reçus par la police tout au long du mois de janvier dernier, ont été formulées pour divers autres motifs.

À titre comparatif, la moyenne quotidienne du nombre d’appels reçus par la police de Tipasa via tous ses canaux téléphoniques en janvier est quasiment identique à celui recensé durant le mois d’août 2023 qui représente la période de la haute saison à travers la wilaya.

En effet, 2.490 appels ont été formulés durant les 31 jours du mois d’août, soit 82 communications de plus que le chiffre porté sur le bilan de janvier. En somme et durant le mois d’août, 73 appels téléphoniques ont concerné la dénonciation de crimes sous toutes leurs formes, 127 appels pour signaler des accidents de la circulation et 499 communications dont l’objet est relatif aux demandes d’intervention et 748 autres pour des demandes d’orientation et de renseignement.

En somme, bien que la population flottante représente le tiers du nombre de citoyens habitant la wilaya de Tipasa en haute saison, la première remarque qui ressort de la comparaison des deux bilans mensuels qui sont à quelques dizaines d’appels près identiques, est l’enracinement progressif de la culture de signalement, notamment en ce qui concerne la dénonciation des cas de crimes ou pour alerter la police en cas d’accidents de la circulation. D’ailleurs, des affaires criminelles ont été résolues par les hommes en bleu, grâce à l’implication des citoyens qui n’ont pas hésité à signaler les crimes via les numéros verts.
Outre les  lignes téléphoniques mises à la disposition du citoyen, la cellule de communication de la sûreté de wilaya invite ce dernier à recourir à une application numérique téléchargeable sur les téléphones mobiles, Allô Chorta en l’occurrence. Un autre canal de communication facilement utilisable.
Amirouche Lebbal

Bouton retour en haut de la page