Abdallah Moundji, Transports : Accord de principe pour 16 demandes d’investissement

Le ministère des Transports a accordé les premiers agréments à seize demandes d’investissement dans le domaine du transport aérien dont neuf relatives aux services du transport aérien public des voyageurs et des marchandises. Parmi eux, figurent deux compagnies privées de transport aérien. «Ces approbations interviennent dans l’objectif d’encourager l’investissement dans ce secteur en partenariat entre opérateurs publics et privés ou entre privés», a précisé le ministre du secteur, Abdallah Moundji, lors d’une plénière au Conseil de la nation consacrée aux questions orales. Selon lui, le processus est en cours et n’attend que la finalisation des dossiers demandés par les concessionnaires. Le ministre reconnaît, toutefois, l’existence de certains obstacles juridiques liés à l’acquisition des équipements par les investisseurs. «Ce problème a été traité à travers l’amendement de certains textes de loi», s’est-il empressé d’ajouter. S’agissant des investissements dans le transport maritime de voyageurs et de marchandises, Moundji a annoncé «avoir accordé le droit de concession à quatre opérateurs privés de transport en plus de 38 licences pour des activités de transport maritime urbain, de pêche, de tourisme, de balade en mer, de bateau-restaurant et de plaisance». La commission chargée des investissements dans ce domaine examinera, au cours de la semaine prochaine, la demande d’un investisseur algérien résidant à l’étranger, a précisé le ministre. Le premier responsable du secteur a tenu à rappeler que l’Algérie dispose de «36 aéroports dont 20 internationaux, qui garantissent le trafic aérien». La flotte aérienne est composée, quant à elle, de 70 appareils dont 55 appartiennent à Air Algérie et 15 à Tassili Airlines. Pour ce qui est des difficultés de réservation des billets d’avion et du transport maritime, le ministre a annoncé «la mise en service, dans les prochains jours, d’une nouvelle application pour la vente électronique de billets pour le transport maritime, ainsi que la révision de la plateforme de réservation de billets pour Air Algérie». En outre, il a annoncé l’entrée en service dans les prochains jours d’une nouvelle plateforme numérique du ministère pour suivre et gérer le processus d’expédition de fret et accéder de manière plus précise et en temps réel à toutes les activités et données économiques. Concernant les préoccupations de la population de la wilaya de Béni Abbès en matière de transport, il a indiqué que «celles-ci sont à l’étude pour être prises en charge». Interrogé sur la possibilité d’y construire un aéroport, Abdallah Moundji a expliqué que «ce projet exige des conditions techniques, économiques et financières».
 A. B.