Abdelbaki Benziane : «L’université doit s’ouvrir davantage sur l’environnement économique» 

L’université algérienne « doit s’ouvrir  davantage sur l’environnement économique du pays pour qu’elle puisse être créatrice de richesse et répondre aux besoins du développement local et national », a indiqué, ce lundi à Bouira, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Abdelbaki Benziane.

S’exprimant lors d’un point de presse tenu en marge de sa visite de travail à Bouira, où il a inauguré et visité des structures relevant de son secteur, M. Benziane a mis l’accent sur le rôle que l’université « doit jouer » pour répondre aux besoins de l’économie et du développement en Algérie.

« L’étudiant doit être un créateur de richesse et l’université doit s’ouvrir davantage sur l’environnement économique », a insisté le ministre, qui a inauguré un incubateur de projets et de start-up de la wilaya.

Le ministre a aussi visité un autre incubateur de start-up de l’université Akli Mohand Oulhadj dédié aux étudiants innovateurs, pour les aider et les accompagner dans la réalisation de leurs projets.

Pour permettre à l’université de jouer ce rôle axial, le ministre a annoncé que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique avait signé plusieurs conventions de partenariat avec les différents secteurs afin de « consolider » les liens entre l’université et l’entreprise économique, laquelle, a-t-il dit, « permet à son tour à  l’université de donner une valeur ajoutée attendue via la création de filiales ». M. Benziane, qui a inauguré également le nouveau rectorat réalisé au pôle universitaire de la ville, a rappelé la présentation récemment en Conseil du gouvernement du projet du décret exécutif fixant le régime des études et de formation en vue de l’obtention des diplômes de l’enseignement supérieur qui s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des instructions du Président de la République M. Abdelmadjid Tebboune visant l’élaboration de l’arsenal réglementaire nécessaire à la mise en œuvre des réformes dans le domaine de l’enseignement supérieur avant la rentrée universitaire 2022-2023.

Lors d’une rencontre avec la communauté universitaire, le ministre a réaffirmé son engagement à prendre en charge toutes les doléances du secteur afin d’œuvrer ensemble » à l’amélioration de la qualité de  l’enseignement, de la formation et la recherche scientifique. « Notre objectif est de développer davantage et de moderniser la formation et la recherche scientifique dans notre pays », a encore souligné M. Benziane.

Dans son discours, le ministre a incité la communauté universitaire à s’impliquer dans la vision du ministère du secteur visant à « développer une stratégie de réforme complémentaire et homogène dont le but est de booster la dynamique dans le domaine de la recherche, de la formation et de  l’innovation et pour servir la société ».