Abdelhakim Assaba, journaliste au quotidien Annasr : L’intelligence artificielle a enfoncé le gap

Le journaliste du quotidien arabophone Annasr, Abdelhakim Assaba, considère que l’émergence de nouvelles habitudes de consommation des contenus médiatiques s’explique par la rapidité et la facilité d’accès à l’information qu’offrent les médias alternatifs. «La presse électronique incommode énormément la presse écrite, car cette dernière a perdu l’exclusivité des informations, car n’ayant pas la possibilité de les diffuser, son et image, en temps réel sur les sites électroniques», argumente-t-il. Il affirme que les derniers progrès de l’intelligence artificielle ont enfoncé le gap en mettant à disposition tous les contenus médiatiques et autres selon les centres d’intérêt de chaque usager. Selon le journaliste, les revenus publicitaires restent la seule bouffée d’oxygène permettant la survie de la presse classique.
 A. Z.