Accidents de la route, violence, intoxications alimentaires …durant le ramadhan : Quand les esprits s’échauffent

Le Ramadhan est certes un mois de piété où s’exprime fortement le sentiment de solidarité à l’égard surtout des nécessiteux. Mais un mois durant, l’Algérien, s’il révèle ce qu’il a de meilleur, laisse souvent voir ce qu’il a de pire. Il devient une sorte de danger ambulant sur les routes et n’hésite pas, pour un oui ou pour un non, à en venir aux mains. On assiste à des scènes qui contrastent avec les valeurs et l’esprit supposés liés à un mois de modération et de retenue. Nos collaborateurs évoquent tous les endroits où le danger guette et les phénomènes qui rendent le mois éprouvant. L’un d’eux s’est rendu dans un quartier, un autre s’attarde sur la violence qui redouble au sein des foyers où les accidents sont courants. Le mois sacré ne doit plus avoir bon dos. Un sociologue nous donne d’autres clefs pour comprendre.