Acharnement des relais médiatiques du Makhzen contre l’APS : Quand la vérité  dérange les professionnels du mensonge et les marionnettes du faux 

Les  relais médiatiques du régime du Makhzen  semblent avoir perdu le nord, en témoigne un article absurde publié  récemment par un site électronique connu pour être un porte-voix de la  propagande mensongère marocaine par excellence qui a ouvert ses rubriques à  une des plumes des officines du Makhzen pour s’acharner contre l’Agence  Algérie Presse Service (APS) et lui reprocher de dire la vérité.
Qui aurait cru qu’un site d’informations aux ordres du renseignement  marocain, comme le « 360.ma », un des relais de propagation du mensonge et de  lavage de cerveau, puisse publier un article où il se plaint d’une  institution médiatique algérienne (APS) qui remplit pourtant son rôle en  toute responsabilité et dévouement à travers le traitement d’informations  et d’évènements qui intéressent son lectorat à travers ses abonnés, ses  différents supports, en toute objectivité et professionnalisme. L’auteur de cet article hostile à l’APS a probablement oublié que le  lectorat et les observateurs dans son pays avant le reste des pays de toute  la région savent pertinemment que la machine du mensonge et de la  diffamation médiatique a un seul titre fidèle : à savoir les médias du  Makhzen marocain accoutumés à obnubiler le monde par des évènements  fabriqués de toute pièce émanant de son imaginaire obsessionnel de tout ce  qui est algérien en les diffusant via un média toxique qui n’a aucun  rapport avec les principes de la déontologie de la presse.
En effet, ce site électronique est connu de tous pour son rôle subversif  dans la région et son recours aux plumes de la haine et de l’obscurantisme  pour nuire à un pays voisin (Algérie) depuis plusieurs années. Ce site n’est pas le seul à monter des complots et à fabriquer des  mensonges et des fake news contre l’Algérie dont le système médiatique  national n’a eu de cesse d’œuvrer à développer son professionnalisme et  faire face avec engagement, professionnalisme et responsabilité, aux  mensonges et aux professionnels du terrorisme de la plume et de l’image.
Comment peut-on reprocher à l’APS de dire toute la vérité au moment où ce  360 et d’autres organes de la « fantaisie médiatique » du Makhzen versent  dans l’invention de fictions qui échappent aux scénaristes les plus  ingénieux ? Pourquoi blâme-t-on l’APS alors qu’elle ne fait que braquer les  projecteurs sur la destruction et la misère apportée par la normalisation  avec l’entité sioniste qui ravage des pans entiers du Maroc et de son  peuple honteux devant les peuples amis par ce scandale historique ?
Peut-on démentir les faits rapportés par l’APS sur la base de sources  fiables dans le monde et de Rabat même sur le crime commis par le Makhzen  en vendant son âme à une entité infanticide qui se délecte de violer les  terres et lieux sacrés ?
L’APS est-elle le seul média à voir l’ampleur de la catastrophe  socio-économique causée par un régime qui préfère employer les efforts et  les moyens de l’Etat dans le complot contre un pays voisin et l’occupation  d’un autre pays voisin, au détriment du bien-être des Marocains et la  satisfaction de leurs revendications ?.
Les scandales de Pegasus, du Marocgate et tant d’autres affaires  choquantes qui ont frappé la crédibilité, la légitimité et la dignité du  Makhzen sont-ils des vérités ou des fables inventées par une institution  médiatique algérienne occupée à l’instar des grandes institutions  médiatiques internationales par les questions qui intéressent l’opinion  publique nationale, une opinion mature et immunisée contre les  affabulations tissées par les médias d’un Makhzen à l’agonie.