Affaire de l’explosion de gaz à Bordj Bou Arreridj : 5 accusés placés en détention provisoire

Le procureur de la République près  le tribunal de Bordj Bou Arreridj a ordonné le placement en détention  provisoire de cinq (5) accusés dans l’affaire de l’explosion de gaz  survenue le 27 avril dernier dans une maison sise à la Cité 5 juillet  (centre-ville de Bordj Bou Arreridj), indique mardi un communiqué de cette  juridiction.

Selon la même source, cinq (5) accusés, à savoir deux (2) agents  d’intervention, un agent d’exécution, un chargé de mission et un directeur  de Sonelgaz ont été écroués.

La responsabilité du gestionnaire et des agents de la Sonelgaz a été  établie quant au traitement du signalement du propriétaire du logement sur  la fuite de gaz, les accusés n’ayant pas engagé les procédures prévues dans  ce cadre, notamment la prise en charge systématique du cas de fuite, outre  des fautes engageant leur responsabilité pénale, d’après la même source.  L’enquête menée sur cette affaire par les services concernés (laboratoire  régional de la police scientifique à Constantine) a écarté la possibilité  qu’une explosion de produits inflammables serait à l’origine de l’accident.

Le rapport établi par un expert dans les risques industriels a conclu à  une explosion en raison d’une fuite de gaz . Le 27 avril dernier, dix personnes de la même famille avaient trouvé la  mort et 16 autres avaient été blessées dans cette explosion.