Affaire des minoteries de Corso : 10 ans de prison ferme requis contre Djamila Tamazirt

Le procureur de la République près la Cour  d’Alger a requis, ce mardi, une peine de 10 ans de prison ferme assortis d’une amende de 3 millions DA contre de l’ancienne ministre de l’Industrie Djamila Tamazirt, poursuivie dans une affaire de corruption lorsqu’elle était directrice générale du complexe des minoteries de Corso (Boumerdés) entre 2009 et 2015. Dans la même affaire, une peine de cinq (5) ans de prison ferme assortis  d’une amende de 3 millions DA a été requise contre Hafid Akhenach, époux de l’accusée Tamazirt. Quant aux autres accusés poursuivis pour mauvaise gestion et abus de fonction, le parquet général  a requis une peine de quatre (4) ans de prison ferme assortis d’une amende d’un million DA. Le parquet général a requis la confiscation de tous les indus avoirs  transférés et l’argent des comptes bancaires saisi sur ordre du juge d’instruction.