Agressions sionistes en Palestine : Le monde musulman condamne avec force

Les  agressions menées, depuis quelques jours, par les forces d’occupation sionistes, contre les  Palestiniens dans milieux les plus saints en plein mois sacré de Ramadhan, a  suscité une large  condamnation à travers le monde, les pays musulmans en particulier.

L’Algérie a été parmi les premiers pays à réagir après une incursion  sioniste  vendredi à l’aube dans la mosquée d’Al-Aqsa causant plus de 150 fidèles blessés.  Elle a souligné «  la nécessité d’assurer une protection totale aux fidèles musulmans et de leur permettre d’accomplir leurs rituels dans la mosquée d’Al-Aqsa, qui est un wakf islamique ». Dimanche dernier, le Forum de la fraternité algéro-palestinienne appelle les peuples arabes  et musulmans à aider les Palestiniens.
Dimanche également, le  Soudan a appelé la communauté internationale à jouer son rôle et à  tenir l’entité sioniste comme pleinement responsable des répercussions de ces crimes, ainsi que des brutalités commises contre le peuple palestinien  sans défense, contre sa terre et contre ses lieux saints, selon un  communiqué du ministère soudanais des Affaires étrangères publié dimanche. Le ministère a également exigé de mettre fin immédiatement à ces actes et aux tentatives de l’occupant de judaïsation d’Al-Qods par le biais d’une «politique du fait accompli».
La Jordanie tient l’Entité sioniste «entièrement responsable de l’escalade des tensions dans  la mosquée Al-Aqsa»,   a indiqué le ministère jordanien des Affaires  étrangères dans un communiqué. Les tentatives continuelles de l’occupant de «modifier le statu quo historique et juridique de la mosquée Al-Aqsa représentent une violation dangereuse du droit international, et sapent tous les efforts visant à  maintenir le cessez-le-feu, la paix et la sécurité régionales», a souligné   le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Haitham Abu al-Foul.
Le président turc,  Recep  Tayyip Erdogan, s’est dit opposé «  à toute provocation et à toute menace contre le statu  quo et l’importance spirituelle de la mosquée Al-Aqsa ». Au cours d’un entretien téléphonique avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas, le il a, par ailleurs, condamné les agissements de l’entité sioniste contre les fidèles de la mosquée Al-Aqsa. «La Turquie se tiendra toujours aux côtés de la Palestine», a-t-il ajouté,  notant que les récents événements mettaient à nouveau en lumière la  nécessité pour tous les groupes palestiniens de travailler en direction de  l’unité et de la réconciliation.
De leur coté, les opposants à la normalisation au Maroc ont  intensifié leur lutte contre la normalisation, appelant à une forte  mobilisation à travers le pays pour renouveler leur rejet de toutes les  formes de rapprochement avec l’entité sioniste et condamner la poursuite  des crimes contre le peuple palestinien et des agressions contre les  fidèles dans la mosquée d’al-Aqsa, dans la ville sainte d’al-Qods occupée.
En signe de solidarité avec le peuple palestinien, un  sit-in de protestation a été organisé vendredi dernier devant le siège du  Parlement marocain à Rabat à l’appel du groupe national de travail pour la  Palestine et du Front marocain de soutien à la Palestine et contre la  normalisation.