Agriculture : Alerte contre les vers des pommes et des poires à Chlef

 Une alerte agricole a été émise par la Station  régionale de protection des végétaux (SRPV) de Chlef portant sur l’apparition du ver de la pomme et de la poire dans de nombreux vergers de la wilaya.

Selon le directeur de la station, Boualem Mekhaneg, cette alerte fait suite au signalement, par les équipes de contrôle et de suivi, de l’apparition de la pyrale du pommier et du poirier au niveau de certains vergers, en raison des conditions climatiques, de ces derniers jours, propices à la reproduction de ce papillon ravageur (pluies, humidité et  températures élevées).

Cette alerte vise à inciter les agriculteurs à assurer un suivi régulier de leurs cultures, afin de réduire la prolifération de cet insecte ravageur qui cause des dégâts aux pommiers et aux poiriers. La hausse des températures qui intervient après un épisode pluvieux,  favorise la reproduction du ver de la pomme (dit carpocapse) sur le fruit. C’est la chenille qui cause les dégâts, en creusant des galeries dans les fruits jusqu’aux pépins, avant d’en ressortir sous la forme d’un papillon, non sans avoir causé des dommages irréversibles au fruit.

Les vergers de pommiers et de poiriers de la wilaya sont généralement concentrés dans les communes de Chlef, Medjadja, Ouled Fares et Boukadir.  Des régions ou la SRPV œuvre à la mise en place d’un programme spécial de  lutte et de prévention contre la première vague de cet insecte ravageur, pour son éradication de manière à éviter la reproduction des deuxième et troisième générations.

Un appel a été lancé aux agriculteurs de procéder au traitement immédiat de leurs vergers à l’aide d’un insecticide homologué, dès le constat des premières apparitions de cet insecte, tout en veillant à répéter  l’opération tous les 7 à 10 jours, en cas de chutes pluviales durant les prochains jours, notamment.

A noter que cette même Station œuvre à réduire l’usage des pesticides chimiques en agriculture, en sensibilisant les agriculteurs sur l’importance de la  lutte prévention et du traitement biologique des insectes ravageurs, à la faveur de journées d’informations et d’études, organisées en coordination avec la direction des services agricoles et la chambre d’agriculture.