Agriculture : Recensement des superficies destinées aux récoltes stratégiques 

Le recensement des superficies agricoles  destinées à la production des cultures stratégiques à l’échelle nationale débutera dans les tout prochains jours, a indiqué ce samedi à Alger, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni.

Dans son intervention lors des travaux de la première session du Conseil national de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), en présence du ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, M. Henni a expliqué que le recensement s’effectuerait en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement des territoires, à travers la géolocalisation, l’identification des producteurs et l’évaluation des exploitations.
Cette opération intervenant en préparation de la saison moisson-battage de l’année 2022, vise à fournir des données statistiques précises au Ministère, ce qui permettra « l’amendement des politiques publiques pour le développement des filières agricoles de large consommation et le développement d’une nouvelle approche qui facilitera la modernisation du secteur, l’amélioration des rendements agricoles et la conception d’une  vision rationnelle qui prend en compte le véritable potentiel du pays ».
Selon M. Henni, la superficie totale ensemencée en céréales au cours de cette saison est estimée à 2.900.000 ha, dont 54 % en blé dur, 29 % en orge, 14 % en blé tendre et 3 % en avoine. Afin de réussir cette saison, plus de 11.000 machines de récolte ont été  mobilisées, dont 1100 moissonneuses-batteuses appartenant à des coopératives des céréales et légumes secs (CCLS), de même que les capacités de stockage ont été portées à 44,5 millions de quintaux, en incluant des  points de stockage supplémentaires, la cas échéant, ainsi que des sites de stockage et de collecte, ce qui permettra ainsi d’augmenter les capacités de stockage, affirme le ministre.
De surcroît, quelque 2000 camions appartenant à l’Union des coopératives  des céréales (UCC) ont été mobilisés pour l’acheminement et le transfert des récoltes.
Dans le cadre du lancement de la campagne moisson-battage dans les régions sud du pays, le ministre a instruit les services concernés de prendre toutes les dispositions pour accompagner les agriculteurs, en mobilisant les moyens nécessaires à la moisson, au battage et au transport.  Un travail est en cours pour augmenter les capacités de stockage et inciter les agriculteurs à proposer leurs produits aux CCLS, a-t-il dit.   A cet effet, le ministère a installé des comités locaux dans toutes les  wilayas du pays présidés par les walis pour assurer le suivi de la campagne moisson-battage pour l’année 2022.  M. Henni a rappelé la décision du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune d’augmenter les prix d’achat à la production d’un quintal de céréales livré par les producteurs à l’Office algérien  interprofessionnel des céréales (OAIC) au niveau des points de collecte y relevant.
Les prix de blé dur sont fixés à 6000 DA/q pour le blé dur, à 5000 DA/q pour le blé tendre, à 3400 DA/q pour l’orge et à 3400 DA/q pour l’avoine. Le ministre a appelé tous les organismes concernés à accompagner les  professionnels pour assurer le bon déroulement de l’opération.