Algérie-Congo : Coopération dans le domaine des hydrocarbures

Un procès-verbal des discussions entre les délégations élargies des représentants du secteur des hydrocarbures  algériens et de la République du Congo a été signé, mardi à Alger, en vue du  développement de la coopération entre les deux pays dans ce domaine.

Ce procès-verbal a été paraphé par le ministre de l’Energie et des Mines,  Mohamed Arkab, et son homologue congolais, Bruno Jean-Richard Itoua,  également président de la Conférence de l’Opep, lors d’une cérémonie tenue  au niveau du ministère. Ce document prévoit l’échange d’expériences dans le domaine de  l’élaboration d’un cadre légal et réglementaire qui régit l’exploration et  l’exploitation des hydrocarbures, mais aussi le développement de la  coopération dans le domaine de la formation et du développement du capital  humain.
Il sera, notamment, question de la possibilité d’intervention de Sonatrach et ses filiales en République du Congo dans les services pétroliers et la  fourniture d’équipements, ou encore dans le domaine de l’amont pétrolier et  gazier dans ce pays. Il a été, également, question dans ce procès-verbal du renforcement du  cadre de coopération entre Sonatrach et la Société nationale des pétroles  du Congo (SNPC).
Ce document vient sanctionner la visite de cinq jours effectuée par une  importante délégation congolaise conduite par M. Itoua, ponctuée par  plusieurs visites techniques au niveau des installations gazières d’Arzew,  au Centre de recherche et développement (CRD) et à l’Institut algérien du  pétrole (IAP) de Boumerdes.
La délégation congolaise a, en outre, eu des rencontres au niveau de  l’entreprise nationale Sonatrach et des agences de régulation du secteur  (l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en  hydrocarbures-ALNAFT et l’Autorité de régulation des hydrocarbures-ARH).
Ces visites qui ont permis aux membres de la délégation congolaise d’avoir  un aperçu sur l’expérience algérienne dans les industries pétrolières et  gazières et dans le domaine de la formation dans les métiers liées à cette  industrie.