Algérie/Egypte : Des entretiens « riches et fructueux » entre le président Tebboune et son homologue égyptien 

 Le président de la République, M. Abdelmadjid  Tebboune a affirmé, ce mardi au Caire, que les entretiens qu’il a eus avec son homologue égyptien Abdel Fattah Al-Sissi étaient « riches et fructueux ».

Lors d’une conférence de presse animée conjointement avec le président égyptien à l’issue de leurs entretiens au Palais présidentiel du Caire, au deuxième jour de sa visite de travail et de fraternité en République arabe d’Egypte, le chef de l’Etat a déclaré que ces entretiens étaient « riches et fructueux et s’inscrivent dans le cadre des concertations permanentes et continues sur les relations bilatérales, et des efforts des deux pays pour le renforcement de la coopération arabe et africaine et la réalisation de la sécurité et de la stabilité dans la région ». Il a ajouté avoir souligné avec son homologue égyptien la nécessité  d' »œuvrer ensemble à la préservation du rôle pionnier de l’Algérie et de l’Egypte en Afrique et dans la rive sud de la Méditerranée, et du rôle  historique et géostratégique de la République arabe d’Egypte dans l’établissement de ponts de coopération pour nos frères arabes dans le  continent asiatique ».
Les entretiens ont également permis d’évoquer la coopération économique, notamment les échanges économiques et la facilitation de l’investissement entre les deux pays, a ajouté le président Tebboune.
Président Al-Sissi : «Les questions arabes et africaines au centre des entretiens avec le Président Tebboune»
 Le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi,  a indiqué que les questions arabes et africaines étaient au centre de ses entretiens, ce mardi au Caire, avec son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune.
Lors de ces entretiens, « il a été question des derniers développements sur la scène arabe et nous avons convenu de l’impératif de dynamiser les mécanismes de l’action arabe commune en vue de préserver la sécurité  nationale arabe et protéger l’unité et la souveraineté des Etats arabes », a précisé le Président Al-Sissi lors d’une conférence de presse animée conjointement avec le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, souhaitant plein succès à l’Algérie dans la présidence du prochain sommet arabe.
Concernant la crise libyenne, le président égyptien a affirmé que les deux parties « ont convenu de la nécessaire tenue des élections présidentielle et parlementaires, en concomitance avec le retrait de toutes les forces étrangères, les mercenaires et combattants étrangers, sans exception et  dans des délais précis, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et aux conclusions des processus de Paris et de Berlin, en vue de restituer la Libye aux Libyens et réaliser son unité, sa souveraineté et sa stabilité ».
Le Président Al-Sissi a, en outre, fait savoir que les entretiens avaient aussi porté sur les derniers développements de la question palestinienne et les efforts consentis pour préserver les droits du peuple palestinien et  réaliser ses aspirations à un Etat indépendant sur les frontières du 4 juin 1967, avec Al-Qods comme capitale. Il a, également, été convenu de « renforcer les efforts communs sur la  scène africaine, eu égard au rôle important que jouent l’Egypte et l’Algérie dans ce sens, poursuivre la coordination et la coopération dans le cadre de l’Union africaine (UA) et maintenir les efforts de soutien à la paix, la sécurité et le développement dans le continent africain, de manière à surmonter les éventuels défis et assurer la prospérité et la  stabilité à tous les enfants du continent ».
S’agissant des relations bilatérales, les deux parties ont convenu « d’accélérer les préparatifs pour la tenue de la prochaine session de la Grande commission mixte et du mécanisme de concertation politique, en  consécration des relations bilatérales, du partenariat et des cadres de coopération et de coordination concernant toutes les questions d’intérêt commun », a-t-il ajouté.
« Nous avons abordé la question de la sécurité hydrique égyptienne, étant une partie de la sécurité nationale arabe et avons convenu de la nécessité de préserver les droits hydriques de l’Egypte, étant une question cruciale », a fait savoir M. Al-Sissi, ajoutant que le président Abdelmadjid Tebboune a « salué les efforts que déploie l’Egypte pour parvenir à un accord global et équitable concernant les règles de remplissage et de fonctionnement du barrage de la renaissance ».