Algérie-Italie : Convergence de vues sur nombre de questions internationales

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a souligné, ce jeudi à Rome, la convergence de vues entre l’Algérie et l’Italie sur nombre de questions internationales, dont la question libyenne et la situation en Tunisie.

Lors d’un point de presse qu’il a animé avec son homologue italien, M. Sergio Mattarella, le Président Tebboune a fait état d' »une convergence totale de vues entre les deux pays concernant la Tunisie et la question libyenne ».

« Nous partageons les problèmes de la Tunisie et nous sommes prêts à l’aider à trouver une solution », a dit le Président de la République.

« Nous sommes également disposés à aider davantage pour garantir la stabilité de la Libye », a affirmé le Président Tebboune, estimant qu' »au-delà de toutes les expériences des Nations Unies, du Conseil de sécurité et des amis de la Libye, la seule solution reste les élections qui donnent la parole au peuple libyen et permettent la reconstruction de la Libye sur des bases démocratiques ».

Soutien des peuples tunisien et libyen

Pour sa part, M. Mattarella a souligné la convergence de vues entre les deux pays concernant le dossier libyen, insistant sur « l’appui des efforts déployés par les Nations Unies pour parvenir à une rencontre entre les parties libyennes, en vue de résoudre tous les problèmes et organiser des élections sur des bases démocratiques ».      

S’agissant de la Tunisie, le président italien a indiqué que l’accent avait été mis sur la nécessité de « parvenir à asseoir les bases de la démocratie, à travers les élections et d’œuvrer à la réalisation de la stabilité économique pour faire face aux grandes difficultés que rencontre la Tunisie ».

Pour M. Mattarella, l’Algérie et l’Italie ont la même position et n’ont pas d’intérêts particuliers, leur seul intérêt étant le soutien des peuples tunisien et libyen.