Algérie-Union Africaine : Lamamra reçoit le Commissaire en charge de l’enseignement

Le ministre des Affaires étrangères et de la  Communauté nationale à l’étranger, RamtaneLamamra, a reçu, mardi à Alger,  le Commissaire en charge de l’enseignement, les sciences, la technologie et  l’innovation à l’Union africaine (UA), Pr. Mohamed Belhocine qui effectue  une visite en Algérie dans le cadre de ses missions de cadre supérieur au  sein du Commissariat de l’UA.

La rencontre a permis de passer en revue l’état des relations de  coopération entre l’Algérie et l’Union Africaine, notamment dans les  domaines de l’enseignement et de la formation. A cette occasion, les deux parties ont mis en avant le rôle de l’Institut  panafricain pour les sciences de l’eau, de l’énergie et du changement  climatique de l’université Aboubekr Belkaid (Tlemcen) qui a accueilli  depuis sa création en 2014 dans le cadre du projet de l’université  africaine plus de 200 étudiants issus de 31 pays. L’Institut offre une  formation pédagogique et pratique de haut niveau.
Le Chef de la diplomatie algérienne a réitéré, lors de cette rencontre, le  soutien total des autorités algériennes qui úuvrent en permanence à  mobiliser tous les moyens pour que l’Institut exerce son activité dans les  meilleures conditions pour développer les capacités de gestion des pays  africains en termes de ressources hydriques et énergétiques, qui  constituent des défis pressants.
M. Lamamra a tenu à affirmer, lors de cette rencontre qui coïncide avec le 59e anniversaire de la création de l’Organisation de l’Union Africaine (OUA) et l’institution du 25 mai journée mondiale de l’Afrique, le maintien  de l’engagement de l’Algérie quant au parachèvement du processus de  décolonisation du continent et la réalisation de son intégration  économique.
Dans une déclaration à la presse à l’issue de l’audience, Pr. Belhocine a  indiqué avoir « échangé les vues concernant certains problèmes d’ordre  techniques et logistiques auxquels fait face l’Institut des sciences de  l’eau, de l’énergie et des changements climatiques de Tlemcen afin de  coordonner nos activités avec le ministère des Affaires étrangères en vue  de résoudre certains problèmes administratifs ».
A cette occasion, nous avons présenté le travail de l’Institut de Tlemcen,  relevant de l’Université Panafricaine qui comprend trois autres instituts à  Nairobi (Kenya), Ibadan (Nigeria) et Yaoundé (Cameroun). Pr. Mohamed Belhocine avait visité, lundi, l’Institut des sciences de  l’eau de Tlemcen pour établir des contacts avec les responsables de cet  institut qui propose une formation master en Sciences de l’énergie, de  l’eau et des changements climatiques.
La visite de M. Belhocine en Algérie vise également à « établir des  contacts avec les ministères ayant une relation avec l’Institut », les  académiciens et les étudiants de certaines universités d’Alger et de  Tlemcen. Elle lui permettra, en outre, de « participer à un webinaire prévu à Alger  la semaine prochaine, à l’invitation des organisateurs,  et ce, dans le souci d’établir des contacts avec des jeunes à la tête d’un incubateur de startups.