Alors que le marathon «Les Horizons d’Alger» a été annulé : Des gloires de l’athlétisme honorées

La conférence de presse pour annoncer l’annulation du marathon «Les Horizons d’Alger»,  qui devait avoir lieu le 10 décembre, soit la veille du 61e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960, a été l’occasion de rendre hommage à des gloires de l’athlétisme algérien.

Les organisateurs sont intervenus à tour de rôle pour rappeler l’importance d’organiser de telles manifestations sportives. Pour la présidente- directrice générale d’Horizons, Mme Saliha Aouès, le sport est «facteur de rassemblement, de paix et de santé». «Le journal apportera sa contribution durant le marathon du 29 janvier prochain», fait-elle savoir. Pour sa part, le représentant de la Ligue d’athlétisme d’Alger, Mahmoud Benmammi, qui a été rejoint après par le président de l’instance, Aziz Bouras, a remercié le PDG d’Horizons pour cette louable initiative. «C’est un sport porteur de médailles. Une telle précieuse contribution du quotidien Horizons ainsi que l’intérêt des autres médias vont nous aider à développer nos activités. D’ailleurs, nous envisageons d’élever le nombre de licenciés», déclare-t-il. Le moment fort de la rencontre a été l’hommage rendu à plusieurs légendes de la discipline reine des Jeux olympiques. La championne olympique à Sydney 2000NouriaBenida Merah a été la première à recevoir son trophée et un cadre de la centrale «Zamen Ya Zaman» des mains de la PDG d’Horizons. Très touchée, la 2e médaillée olympique de l’histoire du sport algérien, après Hassiba Boulmerka en 1992, à Barcelone, a adressé ses remerciements. «Je suis fière d’être honorée à quelques jours du 61e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960.Abdenour Belkheir m’a accompagnée dès le début de ma carrière. Le stade est ma deuxième maison. Mes efforts n’ont pas été vains, car j’ai pu arracher une médaille d’or que j’ai dédiée au peuple à qui je voue beaucoup d’estime», dit-elle. Boualem Rahoui, médaillé d’or des Jeux méditerranéens de1975 à Alger, a, quant à lui, réagi en déclarant : «J’ai consacré ma vie aux couleurs nationales. J’appelle les médias à s’intéresser davantage aux autres sports.» Les frères Sakhri, à savoir Sid-Ali et Azzedine, ont également fait part de leurs impressions. Emu, Sid- Ali a été reconnaissant envers Horizons et son journaliste attitré Abdenour Belkheir, qui lui a dédié «le premier article de sa carrière en 1978». Son frère cadet, Azzedine, a, à son tour, évoqué «le sens du sacrifice» des Sakhri pour défendre les couleurs nationales. Après, ce fut le tour de l’ex-entraîneur national de marche Belahcène Lounès, qui a qualifié cette journée de «spéciale». L’athlète le plus titré en handisport, Omar Benchihab, n’a pas pu cacher son émotion, lui qui a insisté sur «les valeurs des anciens athlètes pour qui la performance était la priorité». Tahar Salhi, entraîneur en handisport, espère pour sa part, que de «telles initiatives deviennent une tradition et que l’entraîneur de haut niveau en handisport soit estimé à sa vraie valeur».
Adel K.