Analphabétisme numérique : L’association Iqraa sensibilise

L’Association Iqraa a organisé, ce samedi au forum de la mémoire d’El Moudjahid, une journée de sensibilisation sur l’analphabétisme numérique, en présence de plusieurs de ses partenaires, comme  Ooredoo, et de représentants de divers ministères et de la société civile.

Dans une allocution voulant marquer aussi la  journée du savoir, le président de l’association, Hocine Khelid, a indiqué que la démarche s’inscrit dans le cadre de l’adaptation aux mutations internationales et régionales pour mettre en œuvre les objectifs de développement durable (ODD) 2015-2030, notamment le quatrième d’entre eux qui est «l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité» et promouvoir les possibilités d’apprentissage. L’association a pour ambition de contrecarrer et réduire l’analphabétisme numérique à travers l’implication de tous les acteurs. Ainsi, elle compte sensibiliser la société civile et les institutions de l’Etat qui doivent contribuer à l’éradication du phénomène pour réaliser un développement global et une bonne gouvernance. «L’informatique joue un rôle majeur dans l’établissement de relations entre individus et a une forte influence sur leurs comportements», a lancé Hocine Khelid.
Pour lui, le numérique est devenu une ressource nationale qui contribue à la croissance et au développement des sociétés. «Les individus doivent être alphabétisés informatiquement», a-t-il assené. Khelid a estimé que si la qualité de l’enseignement notamment dans les technologies modernes en Algérie connaît des progrès fulgurants, «beaucoup reste à faire». «Il faut lutter contre le phénomène de l’analphabétisme numérique, surtout que beaucoup ne maîtrisent pas le traitement de la révolution technologique», a-t-il poursuivi.
Passant en revue la contribution d’Iqraa, il a évoqué l’apport de ses 15  centres d’alphabétisation de proximité dans les milieux ruraux et les zones d’ombre qu’elle veut  généraliser à travers toutes les  communes, ainsi que la formation et l’insertion de la femme et de la jeune fille en collaboration avec des   autorités locales et des établissements privés. L’Association Iqraa œuvre  au développement de l’action participative qu’elle a adoptée avec plusieurs secteurs pour concrétiser ses programmes.
Samira Sidhoum