Animation polonaise pour la jeunesse : Des activités pour s’ouvrir au monde 

L’ambassade de Pologne a proposé, dimanche, au stand de la délégation de l’Union européenne une animation destinée au jeune public composée de thérapie à travers le coloriage et la musique classique et de contes et merveilles.

Pour Marta Sęk Spirydowicz, chargée des affaires culturelles à l’ambassade, cette animation « œuvre à libérer la créativité des enfants et leur permet de changer leur vision du monde ». Le choix de l’activité à été motivé par le thème de la participation de la délégation européenne au Salon international du livre cette année, explique-t-elle, « le sujet est autour de la jeunesse active et j’ai donc pensé que si nous voulons devenir une personne adulte, consciente et ouverte sur le monde, il faut commencer plus tôt dés l’enfance ».
Il s’agit alors d’inculquer aux jeunes participants les notions de vivre ensemble et d’acceptation des autres en s’ouvrant au monde entier, « comme nous en faisant actuellement l’expérience en Pologne en recevant les réfugiés venus d’Ukraine », souligne-t-elle.
Les enfants ont ainsi été invités à colorer des affiches et dessins représentant des personnalités célèbres polonaises telles que Marie Sklodowska Curie, Copernic ou Chopin afin de mieux connaître la culture de ce pays et les personnes qui font sa renommée à l’international.
Affichées partout, des illustrations de contes pour enfants polonais sous forme de posters ont habillé les lieux. Les artistes sont entre autres Jerzy Srokowski, Marian Walentynowicz, et Adam Kilian.
Sous le thème de « faune, flore et pirates », l’exposition a rassemblé des animaux fabuleux, fantastiques et des personnages de contes connus à travers le monde comme le chat potté. Ce dernier était proposé au coloriage avec pour instruction de ne pas suivre le modèle affiché.
Une tâche qui parait simple de premier abord mais qui s’est avérée plus compliquée que prévue, les enfants étant plus habitués et à l’aise lorsqu’il s’agit de reproduire un modèle déjà présenté.
Venus de Tizi-Ouzou spécialement à cette occasion, un directeur d’école primaire avec ses nombreux élèves ont assisté à l’activité. Ceci rappelle le rôle prépondérant des adultes dans l’éducation des enfants et leur ouverture sur le monde et leur prochain, selon la chargée des affaires culturelles qui estime que « les enfants seuls ne peuvent pas tout faire. Il faut aussi que les adultes s’investissent et les motivent à sortir de leur zone de confort ».
Un jeu de société créé par l’ambassade a aussi été proposé aux enfants. Il allie réflexion et culture générale en permettant aux jeunes de s’amuser tout en en apprenant plus sur les pays du groupe de Visegrad dont la Pologne fait partie.
Une animation qui a connu, somme toute, un véritable engouement et succès auprès des plus jeunes comme de leurs parents, repartis l’esprit empli de nouvelles connaissances et s’étant bien amusés !
Sarra Chaoui