ANP: Sortie de 10 promotions à l’ESM d’El Harrach

Une cérémonie de sortie de dix (10) promotions a  été organisée, lundi, à l’Ecole supérieure du matériel (ESM) d’El Harrach « Moudjahid Benmokhtar Cheikh Amoud » (Alger), après une formation  scientifique et militaire intégrée.

La cérémonie de sortie de promotion a été présidée par le directeur central du matériel au ministère de la Défense nationale, le général-major Sadiki Ismail, en présence de généraux-majors, généraux et officiers supérieurs des différents services et directions de l’Armée nationale populaire (ANP).

Ces promotions comptent la 38e promotion des officiers de commandement et  d’état-major, la 80e promotion des officiers de perfectionnement, la 6e promotion des officiers Master du système LMD (licence-master-doctorat), la 24e promotion de la session des cours de spécialité (application) et la 14e promotion des élèves officiers en formation spéciale.

Il s’agit également de la 12e promotion du système LMD (Licence-Master-Doctorat), de la 2e promotion des élèves officiers d’active (formation militaire commune de base), la 49e promotion d’aptitude professionnelle militaire (2e degré), la 93e promotion d’aptitude professionnelle militaire (1er degré) ainsi que la 49e promotion des sous-officiers contractuels pour l’obtention d’un Brevet militaire professionnel de (2e degré).

Après avoir passé en revue les promotions sortantes et remis des grades et attestations au profit des élèves lauréats et de ceux issus des pays frères et amis, le Général-major Sadiki a donné son accord à l’effet de baptiser les promotions sortantes (2021-2022) du nom du Chahid Assameur.

Dans son allocution à cette occasion, le commandant de l’Ecole, le Général Saoudi Hamdache a tenu à saluer « l’accompagnement permanent par le haut commandement de l’ANP de cet édifice de formation, ainsi que les efforts consentis par ses cadres et enseignants, en vue de faciliter la sortie de  ces promotions qui ont reçu une formation théorique et pratique dans les différentes connaissances militaires et scientifiques ».

Il a appelé, à cette occasion, les promotions sortantes à « défendre la souveraineté du territoire national, éradiquer les résidus du terrorisme et s’acquitter des missions qui leur sont assignées en toutes circonstances », saluant à ce titre « la discipline et la persévérance des stagiaires et des  élèves des pays frères et amis ».

La cérémonie a connu une exhibition de Kuk Sool et d’arts martiaux, dans l’objectif de mettre en valeur la préparation physique des cadres, des éléments, des stagiaires et des étudiants. Une parade militaire s’en est suivie, à travers laquelle les promotions ont fait preuve d’un haut niveau de professionnalisme, de cohérence, d’harmonie et d’organisation.

La promotion a été baptisée du nom du martyr Mustapha Assameur, né le 27 octobre 1936 dans la commune de Larbaa à Blida. Il a rejoint, vers la fin des années 1960, le maquis dans la troisième Région militaire.

Lors d’un accrochage avec les forces du colonisateur français à la fin de 1961 au lieu-dit Boualbane, le chahid tombe en martyr et fut enterré par ses compagnons d’armes.