APN : Boughali met en avant le rôle important des collectivités locales dans le décollage économique

 Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Brahim Boughali, a mis en avant, ce mardi à Alger, le rôle important des collectivités locales pour opérer le décollage économique, appelant les élus locaux à adhérer au processus du renouveau national.

Dans une allocution prononcée à l’occasion d’une journée parlementaire organisée par le groupe parlementaire du parti du Front de libération nationale (FLN) sur « le Code de la commune et de wilaya: entre réalité de  gestion et ambitions du décollage économique », M. Boughali a rappelé « le rôle des collectivités locales pour opérer le décollage économique », soulignant que « la base de tout processus de construction est la commune, étant le socle du renouveau, puis la wilaya, en tant qu’espace territorial qui définit les priorités du développement ».
« La commune, a-t-il ajouté, est l’institution la plus proche du citoyen et se veut un moyen important de participation sociale et de démocratie participative. Elle tend à mettre en exergue le rôle de la société civile et son adhésion au processus de développement ».
« Pour toutes ces considérations, il demeure impératif de lui accorder l’intérêt qu’elle mérite, d’élargir ses prérogatives dans le souci  d’étendre le cercle de partage direct, étant l’objectif principal pour  réaliser le décollage économique escompté », a-t-il dit.
Il a rappelé que « l’approche globale du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, visant à consacrer l’Etat de droit et jeter les bases de la bonne gouvernance aux niveaux central et local, a porté, en premier  lieu, sur l’achèvement de l’édification institutionnel en s’appuyant sur la volonté libre et souveraine des citoyens dans le renouvellement des assemblées élues, tout en veillant à bannir toutes les formes de corruption et encourager les compétences universitaires et les jeunes compétences ».
Cette approche reposait en second lieu sur l’ouverture de chantiers de révision et d’adaptation des mécanismes et textes législatifs et réglementaires régissant les modes de gestion, et la révision de  l’organisation territoriale du pays, à travers la création de nouveaux mécanismes pour atteindre les objectifs de la relance économique dans le cadre du développement local global et durable, et qui comptent parmi les principaux facteurs de préservation de la stabilité et de la cohésion sociale et de renforcement de notre sécurité nationale ».
A cette effet, M. Boughali a souligné la nécessité pour la commune et la wilaya en leur qualité de structure de base pour la pratique de la démocratie participative, « à renforcer leurs capacités, à écouter les  préoccupations des citoyens, et à améliorer les méthodes de réponse à leurs aspirations à la faveur d’une vision réaliste adaptée aux capacités offertes, en faisant preuve de transparence et d’équité ».
Il a appelé les élus locaux « à adhérer au processus de renouveau national auquel aspire le peuple ». « Les espoirs sont fondés sur vous pour opérer le changement escompté et vous êtes en mesure de le faire, en tant que  représentants de la conscience et de la voie de la Nation », a-t-il souligné. M. Boughali a en outre souligné « l’impératif de confier la gestion à un élément compétent, en lui assurant accompagnement et protection ainsi qu’un climat favorable à l’accomplissement de sa mission pour passer de la gestion traditionnelle à la gestion innovante et créatrice de richesses ». Il a estimé que l’amélioration du cadre de vie du citoyen est l’une des priorités s’inscrivant dans une stratégie judicieuse pour l’élaboration de  plans de développement basés essentiellement sur la gestion des programmes et des objectifs et plaçant le citoyen au centre des préoccupations ».