ANR : Sahli pour une décentralisation économique

Le secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, a insisté sur la prise en charge des préoccupations des régions frontalières.

«Notre parti propose une politique de discrimination positive et une décentralisation économique, avec une mutualisation des efforts, des moyens et des ressources humaines entre les wilayas frontalières», a souligné, ce lundi, Belkacem Sahli, lors d’un meeting à la maison de la culture de Beni Ounif dans la wilaya de Béchar. Dans cette optique, il a souligné la nécessité de prendre en charge les préoccupations des citoyens, notamment en matière de santé, d’éducation, d’infrastructures sportives, culturelles et de transport. Sur sa lancée, il a proposé une justice sociale notamment dans l’emploi d’autant qu’il existe, selon lui, plusieurs projets d’investissement qui ne profitent pas aux populations locales. Sur un plan beaucoup plus large, le SG de l’ANR a relevé que le programme du parti prévoit de préserver les institutions sensibles de l’Etat, notamment l’ANP. À cet effet, il a fait part de son rejet  catégorique de certains slogans qui visant les institutions de l’Etat. Pour lui, l’Algérie est dirigée par un Président élu démocratiquement et le pays se dotera d’un parlement librement choisi par le peuple le 12 juin prochain. Sahli estime que ce qui dérange les ennemis de l’Algérie, c’est la réussite de l’ANP à sécuriser nos frontières et à lutter contre le terrorisme notamment la neutralisation des terroristes libérés au nord du Mali, suite au paiement d’une rançon par un état européen.
De notre envoyée spéciale à Béchar Samira Sidhoum