Musique : El Dey sur scène 

On les avait un peu perdus de vue même si fredonner «Maria» ou «Leila »  avait fini par relever du réflexe. Le groupe El Dey, qui était familier des scènes algéroises ou ses prestations étaient vivantes et colorées, avant même le confinement, s’était quelque peu éclipsé.

Leurs tubes ne tournaient plus en boucle sur les radios. Ils se contentaient d’apparitions dans quelques émissions télé. Les nouvelles arrivaient par les réseaux sociaux où ces jours-ci leur chanson «Kan Maakoum Djat»  est très suivie et partagée. Ils n’avaient pourtant pas chômé. Ils ont produit et entrepris, entre autres, une originale collaboration avec le groupe targui Tikoubaouine dans cet esprit de fusion qui a toujours fait la marque du groupe. Ce dernier avait apporté une note de fraîcheur dans l’univers de la musique algérienne. La chanson «Kan Maakoum Djat» est très suivie et partagée sur les réseaux sociaux. Et  voilà que  les quatre garçons attachés à leur quartier d’Hussein Dey de retour. Ils vont se produire le jeudi 17 juin à 19h30 à l’Institut français d’Alger où ils étaient programmés, l’an dernier, à l’occasion de la fête de la musique. Créé en 2009, El Dey est né de la magie d’une rencontre, celle de quatre jeunes animés par une passion commune El Moussika : la musique. Leur complicité et leur complémentarité donnent vie à un harmonieux mélange, entre nostalgie des références culturelles algériennes et la modernité des rythmes croisés au fil de leurs nombreux voyages.
R. C.